05 juin 2006

Eternité immédiate

"O vivants, morts futurs, accrochez vos ombres à des paroles plus dures que vous-mêmes ! Acceptez sans effroi le jeu profond des métaux dans les vastes caves du firmament. Accordez vos soupirs, le rythme de vos veines et même la douleur au chant souverain de ce qui vous dépasse. Comme d'autres par les couloirs magiques du rêve, descendez les degrés transparents de la conscience jusqu'au secret de votre propre sang, qui est fait de la même substance que les astres, et vivez comme si vous étiez éternels." Jean... [Lire la suite]
Posté par Catherine Merlin à 07:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]