au_del_

J’avais décidé, hier, de me rendre au congrès international de la TCI (TransCommunication Instrumentale) qui se tenait à St Ouen à l’espace Eurosite. La transcommunication instrumentale consiste à utiliser les moyens modernes de communication (magnétophone, radio, caméra, télévision et ordinateur) pour tenter d’entrer en communication avec l’au-delà, notamment avec des personnes proches disparues. Les premières voix technologiques furent captées, curieusement, au Vatican dans le laboratoire de physique de l’Université du Sacré Cœur de Milan, en 1952, par le Père Gemelli. L’évolution technologique permet maintenant de recevoir des voix, des images et des textes. La pionnière en France a été Monique Simonet, auteur de nombreux ouvrages fort intéressants sur le sujet.

Cette journée était organisée par l’association Infinitude, gérée et animée par Monique et Christian Blanc-Garin, dont les objectifs s’inscrivent dans une démarche de soutien et d’aide envers les personnes en deuil en liaison avec leurs chers disparus.

J’envisage, dans le cadre de l’association les 3 mondes, de faire intervenir Monique et Gérard Blanc-Garin afin qu’ils nous exposent le point de leurs travaux en ce domaine lors d’une conférence. D’où ma présence au congrès pour écouter la teneur de leur propos.

Il y avait beaucoup de monde à cette journée, un public tout acquis à cette démarche, hétérogène avec pas mal d’hommes pour une fois et aussi des personnes assez jeunes. La France, l’Italie, l’Allemagne et les Etats-Unis semblent être à la pointe de la recherche, en ce domaine, qui regroupe à la fois des personnes qui ont perdu des êtres chers et souhaitent entrer en contact avec eux mais aussi des scientifiques.

J’ai beaucoup apprécié l’intervention du Père François Brune, théologien et écrivain, qui a dressé un panorama international, de la recherche en TCI au moyen de la vidéo. Des images spectaculaires de défunts, d’inconnus ou de célébrités ont été projetées sur deux grands écrans. Ces images avaient été captées par des chercheurs sur des écrans de télévision, un véritable travail de patience et de fourmi. Nous avons pu voir, en particulier, une image de l’actrice Romy Schneider, apparue sur un écran de télévision. Et encore plus spectaculaire, grâce à un processus de ralentissement mis au point par des chercheurs, comment l’image avait pu progressivement apparaître, passant d’une sorte de nuage au portrait de l’actrice.

Et si tout cela était vrai ? Personnellement j’ai tendance à y croire bien qu’étant très prudent. La frontière entre les deux mondes devient moins opaque : TCI, NDE, dons que possèdent certaines personnes pour pénétrer l’au-delà.