Il est difficile de trouver sur l’alchimie des données raisonnablement objectives. Ceux qui en parlent le font souvent, soit pour l’encenser sans aucune réserve, soit pour la démolir sans réserve non plus.

ashmole_13L'alchimie est un art ésotérique qui plonge ses racines dans la plus lointaine Antiquité sur la plupart des continents, et qui s'est répandu en Occident au Moyen Âge après la pénétration des textes arabes. Les écrits alchimiques font usage d'un symbolisme particulier destiné à en cacher le sens aux non initiés.

L'origine de l'alchimie se perd dans la nuit des temps. Mais alors qu'on pensait, jusqu'à une époque récente, qu'elle était la forme primitive de la chimie moderne, Mircéa Eliade a démontré que l’alchimie représente un système de connaissance très complexe, dont l'origine se perd dans la nuit des temps, et commun à toutes les cultures.

Les alchimistes étaient supposés chercher le secret de la fabrication de la pierre philosophale, ou « grand œuvre », afin de changer les métaux vils en or, ou en argent. Mais derrière des textes hermétiques constitués de symboles cachant leur sens au profane, les alchimistes s'intéressaient plutôt à la transmutation de l'âme, c'est-à-dire à l'éveil spirituel. On parle alors de "l'alchimie mystique". Plus radical encore, l'Ars Magna, une autre branche de l'alchimie, a pour objet la transmutation de l'alchimiste lui-même en une sorte de surhomme au pouvoir quasi-illimité. Sans aller jusque-là, c’est bien ici que cet art se rencontre avec notre recherche spirituelle, où nous sommes à la fois le matériau, le creuset et l’opérateur de la transmutation.

Quelques sources d'information :