Terre de légendesTerre de légende de Joelle Chen

S’il y a bien une activité importante dans la vie, c’est la création artistique, cette force mystérieuse de l’imaginaire qui transcende l’analyse et le raisonnement. L’art ne peut être formaté ou alors il meurt. C’est un espace de liberté dans lequel l’humain  va puiser des forces inconnues, une inspiration, qui vont s’exprimer à travers des œuvres concrètes. Espace fragile entre technique et mystère car paradoxalement, la créativité transcende la technique nécessaire à l’apprentissage de l’art. Un violoniste se doit de faire ses gammes mais tout son art va résider dans l’interprétation des morceaux choisis. C’est ce que l’on pourrait appeler « son supplément d’âme, sa touche personnelle », ce savoir faire si spécifique qui n’appartient qu’à l’artiste. La technique est répétitive alors que l’art est créatif.

Nous sommes tous des créateurs, mais ce talent nous est souvent enlevé par le poids des règles et des conventions que nous impose la vie. La créativité n’est ni normative, ni répétitive, ni rituelle, ni dogmatique. C’est dans notre être intérieur que nous pourrons puiser cet élan, cette expression mystérieuse que nous pourrons traduire en peinture, en musique, en sculpture ou bien d’autres manifestations.

Ce qui peut nous enrichir dans l’existence, ce n’est pas forcément de répéter des savoirs acquis, des leçons apprises mais plutôt de créer le nouveau et de s’ouvrit à l’inconnu.

Daniel

 

«  L’art lave notre âme de la poussière du quotidien » Pablo Picasso