noto012La route descendait en lacets et traversait les exploitations de citronniers qui faisaient d’immenses tâches vertes dans la campagne aride et torturée par un soleil encore brûlant. Nous sommes en Sicile  et septembre vient de se poser sur une végétation qui n’attend plus que la pluie. Au détour d’un virage, apparaît devant nos yeux une immense bâtisse de pierres blondes, majestueuse, encadrée par deux grands escaliers qui permettent d’accéder à une belle terrasse. Au pied des escaliers, un écriteau : ancien couvent des carmélites. Nous grimpons les escaliers et arrivons sur la terrasse. A droite, le couvent où l’on devine, grâce aux fenêtres, les cellules désaffectées des religieuses. A gauche une église. La porte est ouverte.  J’entre…..

J’aime beaucoup visiter les églises, sentir les odeurs si particulières et écouter les petits bruits. Il y a toujours des petits bruits dans les églises. Elle est vide lorsque mon regard se porte sur une forme  enveloppée de blanc  et penchée sur un prie Dieu, juste devant l’autel. En quelques secondes  je me demande  ce que cela peut être. En fait il s’agit d’une religieuse en train de prier. Elle est seule dans cette église, immobile. Je me suis assis pour me recueillir et j'ai pensé  que, si elle était là aujourd’hui, elle devait être là chaque jour à venir prier Dieu. Quel engagement, quelle foi ! Je m’interrogeais sur cette situation, sur cet amour de Dieu. Venir, ainsi, tous les jours,  méditer longuement, consacrer du temps au Divin. Il y avait là quelque chose d’intense, de si particulier comme si le temps s’était arrêté, suspendu à l’éternité. Il n’y avait personne et pourtant l’atmosphère était emplie de quelque chose d’ineffable. Je pensais au monde qui s'agitait tout autour....Et là, en ce instant.....De la paix, du recueillement.

En entrant j’avais fait de légers bruits qui avaient du attirer son attention. Je m’attendais à ce qu’elle se retourne pour voir ce qui se passait…..Même pas ! J’étais à la fois fasciné et éloigné  de ce monde de la dévotion. Je me suis levé et suis sorti un peu perplexe en me disant que chacun avait son propre destin. Ce fut un moment fort pour moi qui restera  gravé dans ma mémoire. Qui était-elle? Pourquoi ce mode de vie si exigeant?

 

Daniel