Interwiev de Boris Cyrulnik  sur TV7, l'info du sud ouest, le 12 janvier 2015.

 

 

Boris Cyrulnik entreprend, dans les années soixante, des études de médecine. Il se dirige ensuite vers l'éthologie et se diversifie au maximum : éthologie, psychologie, neurologie, psychanalyse... Désireux de décoder la machine humaine, il parcourt le monde à la recherche d'informations. A partir des années 1980, il voue son existence à la vulgarisation de son savoir grâce à ses livres : Mémoire de singe et paroles d'homme (Hachete Pluriel Référence, 1998), Les vilains petits canards (Odile Jacob, 2004) et Quand un enfant se donne la mort - Attachement et sociétés (Odile Jacob, 2011).