JUGER

 

 

Ne pas juger les autres car juger les autres c’est refuser les différences et refuser les différences, c’est rester dans ses habitudes et ses propres façons de penser. Ce n’est guère un gage d’évolution.

Ne pas juger mais essayer de comprendre. Rien n’est jamais tout noir ou tout blanc. Rien n’est absolu mais plutôt relatif. L’homme est ainsi fait qu’il peut commettre les pires exactions et réaliser en même temps des miracles. Recto-verseau, pile ou face, côté cours-côté jardin.

Je porte souvent des jugements, je condamne sans appel mais ma perception est-elle juste ?  Certainement pas car je sais que mon ego m’entraîne dans des réactions un peu excessives.

Donc compréhension et non répression. Le jugement est un refuge qui permet de critiquer l’autre sans forcément se remettre en cause soi même, c’est aussi une condamnation. Je me le dis souvent ce qui ne m’empêche pas de recommencer.

Daniel

«Juger, c’est de toute évidence ne pas comprendre puisque, si l’on comprenait, on ne pourrait juger

André Malraux