Depuis qu'on est vieux, on vient s'asseoir tous les jours sur le petit banc situé dans le jardin public en face de la mairie. On reste bien une heure à regarder les passants qui flânent dans les allées du parc. On ne se lasse jamais. Nous sommes les spectateurs de la vie qui défile devant nos yeux. Nous nous serrons l'un contre l'autre et parfois nous nous prenons la main. On est si bien , tous les deux. Cela dure depuis 60 ans. On en a vu passer des saisons ! Te souviens tu de l'hiver 1987?  La Seine était gelée et  certains, de vrais casses cous, patinaient sur l'eau glacée.

Personne ne nous regarde....On est si vieux  ! Nous aimons ce petit banc. C'est une invite à s'installer au coeur du monde. Tous les jours un petit oiseau vient se poser à nos pieds comme pour nous dire bonjour.  Nous retenons notre souffle. Surtout qu'il ne s'envole pas, qu'il reste le plus longtemps possible près nous. C'est un messager qui vient du ciel, un porteur d'espoir, un signe du divin...

Parfois le soleil est au rendez vous et vient réchauffer nos vieux os. Il est l'ami des beaux jours, des jours qui passent et s'en vont. Nous avons toujours aimé le soleil, sa couleur, ses rayons , petite boule de feu qui explose dans le ciel.

Ah, ce petit banc ! C'est comme un voyage journalier qui nous emporte vers tous ces promeneurs que nous suivons du regard mais qui ne nous voient pas, perdus dans leurs pensées.

Ce petit banc...Comme une pause....Une escale.......

Daniel