chemin

Il  faut savoir ce que l'on veut vraiment faire de sa vie et le vouloir tant et si fort que l'on mette toutes ses énergies pour aller vers  cet objectif et l'atteindre. Ceci est forcément possible.

Mon but est d'atteindre cette conscience supérieure à laquelle tout être humain a le droit d'espérer, cette conscience supérieure à l'image de ce qu'ont atteint les Sages. Cela me semble la résolution la plus noble à concrétiser dès cette vie sans la remettre à plus tard, dans un autre monde, plus ou moins illusoire Puisque quelques êtres humains ont atteint  ce but ultime de la conscience humaine, pourquoi ne pas tenter alors d'y parvenir ? Si cela n'était pas possible aucun être n'y serait arrivé. Donc, je mets toutes me énergies, avec une force sans cesse grandissante dans la poursuite de ce but merveilleux.

C'est mon "Himalaya" à moi, c'est ce que je désire atteindre dès cette vie. Rien ne doit m'arrêter et tout ne peut venir que de moi même, de ma force intérieure, de mon bon vouloir, même si, ici et là, parfois, je succombe à ce que l'on pourrait appeler mes petites ou mes grandes tentations. Nous en avons tous.  Dans ma tête, dans mon coeur, le souffle de cette réalisation ultime chemine, grandit. L'âge physique n'y fait pas obstacle, au contraire.

Voir dès cette vie la réalisation de l'ultime but de l'humain, la jonction de ma conscience humaine à une conscience cosmique aussi totale que cela puisse être et joindre ainsi l'essence humaine limitée à l'essence divine illimitée. C'est là un formidable pari, rejoignant ainsi la définition du mot yoga. ( Une première étymologie signifie" joindre", "unir" la nature humaine limitée à la nature divine illimitée- Une deuxième étymologie signifie" mettre sous le joug des force de la volonté) et il faut beaucoup de volonté pour tendre vers ce but. 

Extrait de " Vers l'homme nouveau...." Huguette Pinson, mon professeur de yoga.