bucarestBucarest

Je suis assis , dans la salle d'attente du laboratoire d'analyses, en train de lire mon journal. Une infirmière ouvre la porte et appelle quelqu'un.  Elle s'y reprend à trois fois. La troisième fois je comprends que c'est mon nom, largement déformé par un accent.  Je suis l'infirmière et m'installe dans le fauteuil.  Je pense au fond de moi même" Tiens une étrangère!".

Alors la conversation s'engage:

- De quel pays êtes vous?

-Je suis roumaine et je suis biologiste.

- Mais que faites vous ici? Vous êtes stagiaire?

C'est une belle jeune femme, blonde, bien soignée sur elle. Je regarde ses mains au doigts longs, très fins , aux ongles parfaitement faits. Je sens qu'elle est très directe avec un caractère affirmé.

-Non je suis embauchée. Je travaillais dans un hôpital en Roumanie mais je n'aimais pas les méthodes de travail encore influencées par le communisme.  Trop compliqué pour moi. Alors j'ai pris ma décision en une semaine. J'avais appris le français à l'école.

-Vous connaissiez  des personnes en France ?

- Pas du tout. Une entreprise Roumaine m'a aidée à trouver du travail et un logement.

- La vie doit être différente de la Roumanie, j'imagine?

-Oui mais dans le bon sens. J'habitais Bucarest, une ville bruyante avec plein d'embouteillages. Ici en banlieue je suis au calme et j'ai l'impression d'être à la campagne.

- Regrettez vous votre décision?

- Non et j'ai bien l'intention de m'installer en France.

Le temps passait et d'autres personnes attendaient. Je lui tendis mon bras pour effectuer une prise de sang.

Je pensais qu'il fallait un certain courage pour quitter son pays, sa famille, tous ses repères et arriver dans un pays inconnu.......

Daniel