vent 

 

 

Tu ne t'en rends pas compte mais tu avances dans la vie prisonnier de tes pensées, et souvent toujours des mêmes pensées...... Tu vis dans un espace mental étriqué, replié sur ton ego comme dans une petite boîte. Tu peux même te sentir oppressé, submergé par le poids de tes émotions. Dès que tu te lèves le matin, le flot des pensées commencent à t'assaillir.....Pire!! la nuit parfois tu te réveilles  et la machine à pensées se met en marche.

Puis un jour tu prends conscience de ses prises de tête continuelles. Tu sens que quelque chose cloche en toi, que ce bavardage intérieur est totalement stérile. Alors tu commences à t'observer, à noter tes réactions. Un léger recul se met en place, comme une petite distance.

Tu es en train d'enclencher un processus intéressant. Peut être d'ailleurs que tu en resteras là. Dommage ! ! car tu viens d'ouvrir les portes de la pleine  conscience et si tu franchis le pas, tu te donnes les moyens de mettre en place une attitude de transformation.

Tes pensées , tu vas cesser de les suivre, de les nourrir, de  les subir, de leur obéir. Tu vas commencer à les accueillir, à ne plus les considérer comme des certitudes..... Tu es mûr pour pratiquer la pleine conscience.

-Tu prends conscience de ta respiration

- Tu sens que l'étau se desserre, que ton être s'élargit

- L'échange avec le monde extérieur devient plus facile. Les frontières entre toi et ton environnement s'abolissent Tu es en mode expansion et tu peux absorber tout ce qui t'entoure. Tu t'en imprègnes et tu commences à mieux comprendre les mécanismes de l'Univers.

- Tu deviens un peu moins acteur de tes émotions  et tu est prêt à contempler le ciel, la vie, la réalité du monde.

- Tu étais étriqué, tendu , crispé, enfermé...Tu deviens ouvert, plus large, plus tourné vers les autres.

- Ta présence est grande mais sans ego.

 

 

"La  pensée  est un oiseau de l'espace qui dans une cage des mots peut ouvrir  les ailes, mais ne peut voler"

Khalil Gibran, Le prophète