megiddo

Meggido

 

Avez-vous déjà remarqué, comme parfois, nous vivons des événements d’une fulgurance et d’une instantanéité surprenante avec une grande intensité. Ils surgissent imprévisibles et peuvent nous marquer à jamais. Ils s’imposent à nous et nous imprègnent profondément. Un paysage, un tableau, un morceau de musique, une rencontre. 
Et plus rapide encore : un regard, un parfum, une idée qui surgit et que bien souvent, hélas, on réprime. 
En écrivant ces lignes, je ressens que ces moments privilégiés, dont j’évoque le caractère rapide, sont comme des étincelles d’énergie qui viennent nous percuter pour alimenter et enrichir notre être. Ce sont des ilots paradisiaques sur la vaste étendue qu’est l’océan de la vie. C’est comme si le divin venait poser ses mains sur vous. Eclair magique, déclic de l’âme, frisson du corps. 
Pour ce qui me concerne, ces moments intenses, je les ai, surtout vécus lors de mes voyages, au détour d’un chemin. Les plus belles rencontres sont celles qui ne sont pas programmées car l’on n’attend rien et la surprise est d’autant plus grande.

Je me souviens ainsi d’événements, somme toute banals, mais qui pour moi sont restés gravés dans ma mémoire : quitter la route brusquement et sans raison pour découvrir un paysage de rêve et de paix, s’arrêter dans une petite église pour y savourer un instant de recueillement, vibrer sur quelques notes de musique. 
Un regard m’a marqué pour la vie et j’y pense souvent. C’était en Israël, lors d’un voyage touristique, à l’entrée d’un site archéologique (à Megiddo exactement). La femme qui délivrait les billets était d’une beauté magnifique, avec des yeux d’un noir très intense, la peau mate. Ses yeux ont pénétré en moi un court instant et m’ont nourri de quelque chose d’indéfinissable. 
Ne nous privons pas de ces moments. Attrapons-les au vol sans vouloir les retenir. Instants fugaces… mais intenses.

Daniel