détente

 

Elle souhaite vraiment faire du yoga. Elle est déjà venue à deux de mes cours mais son emploi du temps n’était pas compatible avec les horaires proposés. Seule possibilité pour elle, le lundi matin. Je lui avais promis que si une place se libérait, je l’appellerais….Ce fut le cas. Elle est donc arrivée ce lundi matin, heureuse de pouvoir faire du yoga.

Nous arrivions à la fin de la séance qui se termine toujours par une détente profonde…..Profonde, profonde ! Enfin ce n’est pas évident pour certains qui ont du mal avec leur mental toujours bien présent. Le silence régnait dans la pièce lorsque j’entendis de lourds sanglots à vous déchirer le cœur. C’était elle qui pleurait à chaud de larmes. Je m’approchais doucement pour la rassurer. Je connais bien ce phénomène qui arrive parfois, surtout lorsque l’on débute le yoga.

La détente ouvre des portes dans lesquelles les émotions s’engouffrent. Tout remonte à la surface. C’est un flot difficile à contrôler mais ô combien salvateur. Par expérience je sais qu’après cet instant viendra une grande détente et aussi, parfois, une grande fatigue. Tout cela est positif.

Elle avait besoin d’évacuer la tristesse, la souffrance qui s’étaient ancrées en elle. Elle avait perdu son mari, il y a quelques mois.

Elle a séché ses larmes, s’est étonnée de sa réaction et s’est sentie un peu mieux.

Daniel