radar

 

Il  est 8h30. Tout le monde est assis. Il ne manque plus qu’une personne. La chaise à côté de moi est vide. Nous attendons quelques minutes lorsque la porte de la salle de réunion s’ouvre. Un petit homme entre, costume noir tiré à quatre épingles, une belle cravate jaune et une pochette blanche tout en contraste avec son costume. Il se dirige vers la seule place vide, avise un jeune homme, assis un peu plus loin, avec une casquette vissée sur sa tête et l’interpelle » Dis donc, toi, tu veux bien enlever ta casquette. Quand on est en réunion avec plusieurs personnes, on se découvre ! ». Puis il s’assoit à mes côtés sans dire bonjour et pose sur la table un livre sur Platon. Il l’ouvre et se met à le lire. Il se tourne vers moi et me dit à voix basse « Je viens chercher mes quatre points et ça va être long !! ».

Le stage de récupération des points au permis de conduire  commence…….Me voilà embarqué pour deux jours avec un groupe hétéroclite : des jeunes, des vieux, des femmes , des hommes, des fous du volant, un journaliste au magazine l’Argus à qui il ne reste plus qu’un point( véridique !) des chauffeurs livreurs…..Et ce petit homme à mes côtés qui au bout de quelques instants se lève brusquement «  J’ai trop chaud, j’étouffe ! Je veux qu’on ouvre la fenêtre !! » Remous dans la salle, l’agressivité monte et l’animateur intervient » S’il vous plaît Albert asseyez-vous, restez calme ! ». En fait Albert vient suivre le stage pour la troisième fois et connaît bien l’animateur.

Première partie du stage : la présentation des stagiaires, leurs activités, leurs infractions routières……Un vrai observatoire sociologique. Je me régale. Tout y passe : le pas de chance, l’injustice, les flics qui ne comprennent rien, les radars qui sont cachés, l’alcool et les stupéfiants, la jeune femme qui pète les plombs face aux policiers  et se prend huit points de retrait d’un coup ! …..Arrive le tour d’Albert. Il se lève et prend la parole » Je suis neuro psychiatre, sexologue et spécialiste de l’obésité. J’ai un cabinet à Orly et j’ai écrit plusieurs livres. Il y a quelques années j’ai mené un expérience de théâtrothérapie  dans un hôpital psychiatrique et j’ai crée une association pour aider à l’insertion des malades mentaux » . Le silence s’installe et tout le monde écoute Albert qui conclut par un puissant « Et faut pas m’emmerder !! ». Curieux j’ai été vérifier sur internet et c’était vrai !!

Le stage s’est déroulé, un peu comme un bateau ivre, au rythme des caprices d’Albert qui s’est fait expulser pour avoir voulu, en pleine réunion, photographier avec son portable une jeune femme qui lui plaisait bien et qui l’a très mal pris.

Finalement je ne me suis pas du tout ennuyé et j’ai récupéré mes quatre points. Je vais pouvoir partir en vacances l’esprit tranquille. Ah que j’aime ces instants de vie !!

Daniel