kerhillio-plage

 

Ce matin là, je marchais avec ma femme sur la grande plage de Kerhillio. Le soleil avait réussi à percer les nuages et comme toujours le spectacle était magnifique. Ah ! ce mélange de couleurs bleu, grise, argenté, ce contact direct avec la nature et cette sensation de respirer à plein poumon !

Quelques promeneurs au loin, petits points noirs à l’horizon. Deux cavaliers galopant au bord des vagues. Une dame avec une petite fille s’avance vers nous. La petite fille s’approche de nous. Elle est belle, joyeuse toute rouquine ce qui lui donne un charme indéniable.

Ces gestes ne sont pas très coordonnés. Je prends conscience qu’elle est handicapée. Une si jolie petite fille, handicapée. Quelle tristesse !!

Nous lui parlons doucement, elle semble contente. La dame s’approche de nous. Sans doute la grand-mère. D’une façon calme, posée et naturelle, elle nous explique que cette petite fille est atteinte d’une maladie génétique rare(200 cas à travers le monde) détectée par des chercheurs américains dont les conséquences sont l’absence totale de parole ainsi que des troubles moteurs. Il y avait beaucoup d’acceptation dans les propos de cette grand-mère, beaucoup d’amour. Je regardais cette si mignonne petite fille et j’étais ému. Une bouffée de tendresse m’envahit ! J’avais envie de la protéger. Je luis caressais doucement ses cheveux et lui dit au revoir……

Quelle émotion pour ma femme et moi ! Nous avons repris notre marche et nous avons convenu avec un bel ensemble qu’il ne fallait pas trop se prendre la tête avec nos petits problèmes. Il y a bien plus grave !!

Daniel