leonard

C’est une petite femme toute fragile, toujours bien apprêtée, bien coiffée. Elle vient d’avoir 90 ans et elle a la chance d’être totalement autonome. Une embolie pulmonaire, survenue il y a trois mois, l’a beaucoup fatiguée et elle a un peu de mal à retrouver toute son énergie.

C’est ma cousine qui , tous les lundis après-midi, allait rendre visite à ma mère, placée dans une maison de retraite. Cela a duré 15 ans. Il lui fallait parfois beaucoup d’abnégation car ma mère n’avait pas très bon caractère et faisait souvent des remarques désagréables.

Nous l’avons invitée, samedi soir, au restaurant et j’ai senti que cela lui faisait plaisir. Sa vie, comme beaucoup, n’a pas toujours été facile. Célibataire, elle a élevé son neveu dont la mère avait décédé brusquement. Elle lui a permis de faire des études et donc d’exercer un métier intéressant. Sous son apparente fragilité c’est une lutteuse qui ne s’en laisse pas compter.

Le diner fut excellent et la conversation agréable. Elle nous parla de sa vie professionnelle passée. Entrée comme petite main chez Christian Dior, elle a toujours travaillé dans la haute couture…….Une véritable artiste ! A force de courage, de ténacité, elle a terminé sa carrière comme chef d’atelier chez deux grands couturiers parisiens : Léonard et Anna Emory.

Elle a donc rencontré beaucoup de monde , voyagé en Indonésie, dans les Emirats et en Arabie Saoudite pour aller faire des essayages de robes au près des princesses arabes……Ses anecdotes sont nombreuses !

Et maintenant elle se dirige tout doucement vers la fin de sa vie……Aucun regret, beaucoup d’acceptation…….J’éprouve de la tendresse à son égard.

Daniel