piano

Une mission de grande importance vient de m’être confiée : accompagner l’un de me petits fils, tous les mercredis soir, à son cours de piano. Alors nous partons tous les deux : lui avec son cartable dans lequel se trouvent ses partitions et moi avec mon journal que je parcourerai pendant son cours.

Le piano est au fond de la salle et le professeur l’attend . C’est une dame, elle s’appelle Luce et elle a une belle voix. Mon petit fils est assis bien droit face au piano et ses petits doigts courent sur le clavier. Depuis deux ans il a fait beaucoup de progrès et il aime le piano.

Je suis ému en voyant ses petites mains agiles se déplacer de plus en plus rapidement sur le clavier et je pense à son enfance et à sa transformation constante. Il a maintenant neuf ans. Ses centres d’intérêts se sont déplacés et depuis quelques mois l’ordinateur commence à devenir un outil familier (ce qui n’est pas forcément la meilleure des choses !). Il grandit et moi je vieillis !! Je lui apprends à cultiver le bonheur, cette force qui permet de soulever des montagnes. Je crois que je suis un bien meilleur grand père qu’un père !!

La vie se faufile à travers les générations instituant une sorte de continuité familiale qu’il est bon, me semble-t-il, de vivre intensément et avec une grande compréhension.

Daniel