zen

 

En lisant la revue "Inexploré" un article m'a particulièrement intéressé. Le thème en était le silence. En voici un extrait. L'auteur, Martino Nicoletti relate un entretien qu'il a eu avec le Père Serafino, un moine de Toscane.

Ainsi s'exprima le Père Serafino:

La vérité est qu'aujourd'hui, il existe un réel complot contre le silence, une attaque explicite qui a comme but d'éloigner l'homme de son intériorité. L'homme moderne recherche de façon incessante une connexion avec un monde fait de son, d'images, de nouvelles, de musiques et de couleurs. Si l'homme interrompt quelques instants cette connexion, le risque est qu'il s'effondre dans une insécurité.

S'il court le risque de rester avec lui-même dans ce silence, l'homme fuit, cherchant à combler le vide soudain qui s'est introduit en lui à travers un remplissage sauvage d'informations extérieures. C'est par cette voie que naît la dépendance à la technologie et à l'information. C'est par cette voie que l'homme se transforme en un drogué, dépaysé et obsédé. C'est par cette voie qu'enfin il se perd.

Si nous voulons retrouver le rapport avec le silence et avec notre dimension spirituelle, mon conseil serait de chercher et trouver, chaque jour, un moment pour se consacrer uniquement au silence. Par exemple sous la forme d'une promenade dans la nature, ou aussi d'un moment de pause dans sa chambre....Le silence est thérapeutique. Il a véritablement le pouvoir de soigner, de nous guérir avec une rapidité incroyable, que ce soit dans l'âme ou dans le corps.

Pour que le silence puisse opérer en nous, il est d'abord nécessaire d'avoir le courage et la détermination de fermer les portes à l'empire de la communication farouche dont nous sommes très souvent excessivement dépendants et qui risque de polluer notre existence. Quand nous ne sommes pas détruits par le monde extérieur, nous pouvons ensuite continuer à cultiver le silence à l'aide d'une vie intérieure riche de pensées et de réflexions profondes. Nous pouvons faire cela. Tous, nous pouvons le faire !