individualisme

Le climat actuel dans notre pays n’est guère réjouissant : revendications, délations , racisme, violence dans les rues et sur les réseaux sociaux. Epoque difficile et à hauts risques. Les inégalités sociales sont de plus en plus criantes et une frange de la population souffre. Dans ce contexte, je suis frappé par les attitudes individualistes qui fleurissent ça et là. 

Je ne parle pas de ceux qui détiennent l’argent et le pouvoir, mais des autres, de tous les autres.

Si la solidarité a bien existé sur les ronds points entre gilets jaunes, il faut bien reconnaître qu’à un certain niveau,  ce mouvement est victime de ses dissensions. Chacun tire la couverture à soi, chacun a son avis, souvent tranché d’ailleurs. Différents courants se font jours et entretiennent une guerre larvée.

L’impact du mouvement s’en ressent. Chacun pense à soi, chacun veut avoir raison. La dispersion menace et on est loin d’une attitude démocratique.

Pourtant cet individualisme aurait tout intérêt à se  transformer en solidarité. La force de ce mouvement de contestation serait alors plus grande pour obtenir la satisfaction de certaines revendications. Mais voilà ! On prend des postures, on affirme des choses, on passe à la télévision et j’ai souvent l’impression que les egos passent avant l’intérêt commun.

Voilà bien un leçon à retenir : le sens de l’intérêt commun , le sens des responsabilités, la femeté sans la violence.

Daniel