POMPIERS

 

J’étais dans ma voiture et arrivais chez moi lorsque je vis devant mes yeux une légère brume » Tiens ! , une brume de chaleur » pensais je intérieurement. Je descendis de ma voiture et regardait attentivement autour de moi. C’est alors que je vis une épaisse fumée noire sortir de la fenêtre de la maison située face à la mienne.

Enfin une maison…..Je devrais plutôt dire une masure, tellement la maison est délabrée. Trois sœurs y vivent, coupées du monde, sauvages, asociales. Impossible d’avoir un contact avec elles. Pas de sonnette, la porte fermée…J’appelle les pompiers. Dix minutes après ils sont là avec leur gros camion rouge, leur matériel impressionnant et leurs magnifiques casques tout brillant.

Je suis au premières loges !! Ils font sauter le portail d’entrée, fracturent la porte de la maison. Mais où sont donc les trois sœurs ?

Enfin l’une d’entre elles surgit de la fumée. Je la connais bien. C’est la plus agressive des trois. Les pompiers la traîne sur le trottoir. Puis arrivent les deux autres. On prête des chaises et elles s’effondrent dessus. L’une est diabétique et a terriblement soif . On courre chercher une bouteille d’eau. Un médecin arrive, puis une assistante sociale et monsieur le maire…..Et les gendarmes…..Je n’ai jamais vu autant de monde dans la rue.

Deux seront dirigées vers un hôpital, la troisième vers un foyer. Leur maison leur sera désormais interdite en raison de son haut niveau d’insalubrité.

Elles vivaient là depuis toujours. Pas d’électricité, pas de carrelage au sol, de la terre battue et un capharnaüm épouvantable à l’intérieur. Impossible de les aider, elles refusaient tout !!

L’incendie a été provoqué par une lampe à pétrole qu’elles utilisaient pour s’éclairer et cela s’est passé pendant les grosses chaleurs .

Daniel