départ

 

J’ai appris, il y a quelques jours, le décès d’un cousin éloigné. Alors je me suis rendu à son enterrement……

C’est une petite église de province, plantée au milieu d’une place déserte. Nous sommes dans l’est de la France et il fait très chaud. Heureusement à l’intérieur une douce et bien agréable fraîcheur s’abat sur mes épaules. Je l’avoue : je n’aime pas les enterrements et je m’y ennuie souvent. Celui-ci ne fait pas exception à la règle. Le cercueil est posé devant l’hôtel et une trentaine de personnes sont présentes.

« Mais pourquoi donc les enterrements sont-ils si tristes ? Le cousin est allongé là, face à moi. Où est-il donc en ce moment. Est-ce qu’il nous voit et que pense-t-il ? Toutes les mines sont fermées et tristes. Tiens je reconnais la tante Simone. …..Elle a bien vieillit ( Moi aussi hélas). Elle tient son petit sac serré contre elle. La sono n’est pas terrible et je comprends à peine ce que dit le prêtre (Je commence à être sourd de l’oreille gauche !).

Je n’arrive pas à me concentrer et mes pensées vagabondes…Quand je pense qu’un jour je me retrouverais à la place du cousin. La vie est quand même un bien précieux. Pourquoi tout ça : la naissance, la vie et la mort ! Qui a inventé cette aventure que l’on ne peut jamais contrôler !!

Moi je souhaite que l’on mette les quatre saisons de Vivaldi lorsque je partirai, surtout l’automne !! J’aime bien….

La femme de mon cousin est prostrée et pleure toutes les larmes de son corps. Je suis triste pour elle. C’est douloureux la séparation !

Un jour mon tour viendra. J’ai un peu peur et je n’ai pas envie de souffrir. Impossible d’entrer en contact avec tous ceux qui sont partis. Dommage ils pourraient me donner des informations !

Je n’écoute même plus le prêtre et la cérémonie m’ennuie au plus haut point. Alors je regarde autour de moi. Je vois Jésus sur la croix. J’ai l’impression qu’il me regarde ! La religion catholique n’est pas une religion très gaie. Elle est même un peu culpabilisante !!

Je pense à mon cousin. Que va-t-il devenir ? Il aimait ben la vie ! Adieu cousin. On se reverra un jour peut-être. Vivement que cette cérémonie se termine ! »

Daniel