04 juin 2007

La petite Lili

C’est une petite fille de banlieue avec du soleil plein les yeux. Je ne connais pas son prénom mais je l’appelle Lili Tous les matins, elle passe devant la maison avec son cartable sur le dos. Elle doit avoir 8/9 ans. Avec son petit nez mutin on dirait qu’elle va fendre l’air. Parfois elle saute sur un pied. On la sent pleine de vie et joyeuse. Innocence de l’enfance qui court à grands pas vers la vie d’adulte. Je me revois encore enfant. Que de chemin parcouru jusqu’à aujourd’hui. La vie vous prend dans ses... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 08:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

31 mai 2007

La différence

La première grande vérité. Parmi les milliards d'êtres et de choses, aucune n'est tout-à-fait semblable à une autre. Alors évitons de faire des associations par analogie, et sachons voir ces différences. On voit des ressemblances qui n'existent pas. C'est dû au manque de raffinement de notre vue. Avoir une vision fixe et rigide du monde extérieur est l'expression de l'ignorance et la cause de tous nos malheurs. Tout change, tout est différent mais nous ne réussissons pas à le percevoir. Nous voyons toujours ce que nous... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 mai 2007

Des traits sur une feuille

"- A l'époque surréaliste, nous prenions une feuille blanche, un stylo. Nous tracions un trait tout à fait au hasard sur la feuille qui n'était plus complètement blanche, puisqu'elle venait d'être barrée d'un trait. Ensuite, nous tracions un deuxième trait, tout à fait au hasard. Ensuite, nous tracions un troisième trait, tout à fait au hasard, sur la feuille barrée de deux traits. Ensuite...Lucie l'interrompt :- Et au millième trait, dit-elle, le dessin était fini.- Au troisième ou au cent millième, peu importe. Mais de trait en... [Lire la suite]
Posté par Catherine Merlin à 08:21 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 mai 2007

Panser et penser

Avec les beaux jours, et comme "en mai, fais ce qu'il te plait", on se débarrasse des vêtements superflus et - en ce qui me concerne - on largue les chaussettes. Mais les pieds fragilisés par l'enfermement des longs mois d'hiver supportent mal le contact des chaussures. C'est ainsi que l'autre jour dans le métro, je contemplais avec désolation mon talon orné d'une belle meurtrissure, demi-ampoule, demi-plaie, et me demandais comment j'allais supporter le reste de mon trajet. Quand une jeune fille inconnue, assise en face de... [Lire la suite]
Posté par Catherine Merlin à 08:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2007

Vue d'en haut

Hier je parlais du gazouilli des oiseaux. Aujourd'hui c'est  Marie-Christine qui nous parle des oiseaux dans un beau poème. Demain c'est juré ! les oiseaux se seront envolés du blog. Perché, là, sur le toît,Un moineau me regarde,Sûr, il ne comprend pasMa lourdeur campagnarde.En mon coeur alangui,Je rêve de beaux voyages,De célestes cui-cuis,De caressants plumages.Je suis l'aigle royal,Le corbeau, la perdrix,Ni le bien ni le malN'occupent mon esprit.Les ailes déployées,J'ondule dans les... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 mai 2007

Les oiseaux

La nuit commençait paresseusement à basculer vers le matin. Le sommeil s’était envolé et j’étais allongé dans mon lit, l’esprit vagabondant dans les brumes de l’aube. Soudain dans le silence profond et vivant de l’instant, j’entendis un chant d’oiseau qui montait dans le ciel. Puis un autre oiseau se mit à chanter, puis plein d’oiseaux entonnèrent un concert de gazouillis dans le jour qui se levait. Hymne à la vie, à l’univers. J’avais l’impression d’un dialogue où chacun répondait à l’autre dans le langage «... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 08:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 mai 2007

Le paradis

C'est l'histoire de ce grand costaud de samouraï qui vient voir un sage et lui demande : " Parlez-moi de la nature du paradis et de l'enfer. " Alors le roshi le regarde droit dans les yeux et lui dit : " Pourquoi devrais-je parler à un rustaud débraillé, dégoûtant et misérable comme toi ? " Le visage du samouraï tourne au cramoisi, ses cheveux se dressent sur sa tête mais cela n'arrête pas le roshi, qui continue : " Un misérable ver de terre comme toi, penses-tu que je devrais te dire quoi que ce... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 mai 2007

Programme

Ce matin je me sens comment dire en un mot Légère Et je n’ai pas besoin de rester des soucis Bergère Bon, il y a toujours la route à déblayer Congères Tout ce qui vient est bien et tout ce qui est là Je gère Une chose à la fois se fera – y compris   Fougères Je reçois bras ouverts et ce qui m’est donné J’ingère Et c’est le vent du Sud qui délicatement Suggère Une manière d’être au monde et à présent Légère
Posté par Catherine Merlin à 08:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 mai 2007

Faites donc attention !

"Un jour un homme aborda Ikkyu et demanda : "Maitre, voudrais-tu écrire pour moi quelques maximes de la plus haute sagesse ?" Ikkyu prit son pinceau et écrivit : "Attention". "C'est tout ?" demanda l'homme. Alors Ikkyu écrivit: "Attention. Attention." "Eh bien, fit l'homme, je ne vois rien de bien profond dans ce que tu as écrit." Alors Ikkyu écrivit le même mot trois fois :"Attention. Attention. Attention." A moitié fâché, l'homme demanda : "De toute façon,... [Lire la suite]
Posté par Catherine Merlin à 08:48 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 mai 2007

Ma Anandâ Môyi

A la suite du texte que j’ai écrit concernant le livre d’Arnaud Desjardins( voir blog du 29/04/2007), j’ai éprouvé le besoin de rechercher une photo de Ma Anandâ Môyi et de la diffuser sur le blog. Elle était belle avec ses cheveux noirs de jais et ses yeux remplis d’amour, regardant à l’infini. Son visage exprimait toute la compassion du monde Elle a autant enseigné par sa présence que par les paroles qui ont été rapportées. Elle s'est contentée de répondre aux questions. Ses réponses ne venaient pas de... [Lire la suite]
Posté par DANIEL GENTY à 07:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]