Les Trois Mondes

18 février 2017

Vouloir tout maîtriser

perfection

 

Vouloir tout maîtriser, tenter de savoir de quoi demain sera fait, est une douce utopie. La vie ne se déroule pas selon notre bon vouloir et le monde poursuit sa route en faisant fi de nos désirs et de nos attentes particulières.

La maîtrise des événements est donc un leurre et celui qui s’installe dans un tel comportement à de grandes chances de ne pas être heureux et de se sentir frustré car cet état d’esprit ne peut qu’engendrer des fragilités et des rigidités liées aux imprévus qui surgissent forcément tout au long d’une vie.

Je connais personnellement des personnes qui aiment bien tout prévoir, tout contrôler dans les moindres détails, n'intégrant pas l’inattendu, et qui se trouvent facilement déstabilisées lorsqu’un grain de sable vient s’insérer dans le bel agencement qu’elles ont imaginé. La non réalisation de ce que l’on avait prévu suscite des peurs non contrôlables et peut faire naître  l’agressivité.

Vouloir tout maîtriser, c'est rechercher la sécurité. Or la vie est tout sauf sécurité !!

Le destin ne se décide pas, ne se prévoit pas. La main de Dieu est imprévisible et la sagesse même est de se placer dans l’acceptation de ce qui va arriver sans attentes particulières. La sagesse même est aussi de ne pas faire trop de plans sur la comète. Les scénarii que l’on invente dans notre tête ne se réalisent que trop rarement. Pendant qu’on imagine un scénario d’avenir, le temps continue sa route et les heures passent…..et nous ne sommes pas dans la vraie  vie qui est en train de se réaliser sous nos yeux.

Accepter la vie, les événements, les joies, les peines, tout ce qui se présente, non pas au sens d’un cautionnement de l’évènement mais au sens de l’accueil d’une réalité, me paraît une saine attitude. J’insiste : il ne s’agit pas de renoncement, de laisser aller, de soumission, d’une quelconque résignation, mais plutôt d’adaptation, d’objectivité, d’acceptation. Et ce n’est pas pour autant qu’il faille renoncer aux mesures de prévention ou de résolution de problème.

Cette acceptation constitue une grande force morale et est un gage de stabilité et de souplesse émotionnelle.

Daniel 

 

La vie est une succession de changements naturels. Ne résistez pas - cela ne générera que des soucis. Laissez la réalité être la réalité. Laissez faire naturellement les choses.”

Lao Tseu.

 

Posté par DANIEL GENTY à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 février 2017

Violences et croyances

croyance

 

Il m'arrive assez souvent de citer Krishnamurti. J'ai toujours auprès de mon lit un livre de Krishnamurti. Ô bien sûr, je ne le lis pas comme un roman...Une page ou une pensée de temps en temps......Il faut que cela mûrisse, face son chemin, s'imprègne pour finalement se transformer en action!! Pas évident....

En attendant, une pensée de Krishnamurti.....

 

Lorsque vous vous dites Indien, Musulman, Chrétien, Européen, ou autre chose, vous êtes violents. Savez-vous pourquoi? C'est parce que vous vous séparez du reste de l'humanité, et cette séparation due à vos croyances, à votre nationalité, à vos traditions, engendre la violence. Celui qui cherche à comprendre la violence n'appartient à aucun pays, à aucune religion, à aucun parti politique, à aucun système particulier. Ce qui lui importe c'est la compréhension totale de l'humanité.

Krishnamurti

Posté par DANIEL GENTY à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 février 2017

Le petit banc

 

 

Depuis qu'on est vieux, on vient s'asseoir tous les jours sur le petit banc situé dans le jardin public en face de la mairie. On reste bien une heure à regarder les passants qui flânent dans les allées du parc. On ne se lasse jamais. Nous sommes les spectateurs de la vie qui défile devant nos yeux. Nous nous serrons l'un contre l'autre et parfois nous nous prenons la main. On est si bien , tous les deux. Cela dure depuis 60 ans. On en a vu passer des saisons ! Te souviens tu de l'hiver 1987?  La Seine était gelée et  certains, de vrais casses cous, patinaient sur l'eau glacée.

Personne ne nous regarde....On est si vieux  ! Nous aimons ce petit banc. C'est une invite à s'installer au coeur du monde. Tous les jours un petit oiseau vient se poser à nos pieds comme pour nous dire bonjour.  Nous retenons notre souffle. Surtout qu'il ne s'envole pas, qu'il reste le plus longtemps possible près nous. C'est un messager qui vient du ciel, un porteur d'espoir, un signe du divin...

Parfois le soleil est au rendez vous et vient réchauffer nos vieux os. Il est l'ami des beaux jours, des jours qui passent et s'en vont. Nous avons toujours aimé le soleil, sa couleur, ses rayons , petite boule de feu qui explose dans le ciel.

Ah, ce petit banc ! C'est comme un voyage journalier qui nous emporte vers tous ces promeneurs que nous suivons du regard mais qui ne nous voient pas, perdus dans leurs pensées.

Ce petit banc...Comme une pause....Une escale.......

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 février 2017

Le partage

partager

 

Vous êtes sans doute des êtres spirituels qui avancez sur le chemin de votre destin. Vous vous transformez et vos vibrations changent. Votre bagage d'informations s'accroit et votre conscience grandit. Il vous appartient alors de vivre de façon de plus en plus responsable, sans entrer dans la danse effrénée des egos et des émotions. Prenez conscience que chaque mot prononcé, chaque geste, chaque attitude peuvent avoir des incidences positives ou néfastes chez les autres. Montez sur le balcon pour constater de loin le jeu des acteurs du monde( les égos).

Poursuivez votre chemin tranquillement et n'oubliez pas de transmettre ce que vous savez. Partagez sans imposer quoique ce soit. Le partage est l'une des plus belles choses qui soit et permet de faire vivre la source et non de la tarir, cette source divine qui doit rayonner grâce à vous.

Daniel et sa petite voix

Posté par DANIEL GENTY à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 février 2017

Toc, toc, toc....

destin

Toc, Toc, je frappe à la porte….C’est moi…..J’ouvre la porte et je rentre,  la  valise à la main. Je suis le destin. J’arrive sans crier gare pour bouleverser votre vie dans la joie ou dans la peine. Dans ma valise on trouve de tout : les naissances et les morts, les mariages, les rencontres, les séparations, le bonheur, la maladie…..

Vous vous inquiétez pour demain, vous pensez à l'avenir, mais je suis imprévisible et inattendu. Rien ne sert d’imaginer votre vie, de faire des projets car je peux arriver à tout moment pour transformer ce bel agencement. En un instant tout peut basculer. Je peux faire mal, mais pensez que je suis là aussi pour vous tendre la main. Bien sûr cela peut être très dérangeant mais j’espère toujours que vous pourrez en tirer la meilleure leçon possible.

Mon expérience multiple et variée de destin me pousse à vous donner quelques conseils :

 -Vivez au jour le jour sans vous préoccuper de l’avenir. Il sera bien souvent différent de ce que vous pouvez le prévoir.

- Possédez le moins de choses possibles et évitez de développer un instinct de propriété. Cela s’applique à la fois tant pour les biens que pour les personnes.

-Aimez les autres sans rien exiger en retour.

- Apprenez l’acceptation de ce qui est. Et ne jugez pas.

- Cultivez la voix du juste milieu : ni exaltation, ni dépression.

Je suis le destin. Je vais, je viens. Je transforme les vies et les hommes. J’arrive par un beau matin. Acceptez-moi comme je suis. Je suis la loi de l’Univers…..

Daniel( déjà diffusé en 2011)

 

Posté par DANIEL GENTY à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


31 janvier 2017

Billy

 

BILLY

 

 

Ne me parlez pas des lundis après midi, j'en ai ma claque ! C'est toujours pareil. On se rend au centre de dressage. Assis sur mon derrière, au milieu du pré, j'attends qu'il se prépare......Soudain il arrive, droit comme un I avec son sifflet et ça commence !! Debout, couché, assis , la tête à droite, la tête à gauche. Quelle galère. Au bout de cinq minutes j'en ai marre. Alors je reste couché et le regarde d'un œil impavide.

Assis ! Je ne bouge toujours pas...Assis Billy !! Je sens qu'il commence à s'énerver, le ton se fait plus sec, plus nerveux. Il s'impatiente...Il sort son sifflet. Mais moi j'ai pas envie de bouger. Allez, Billy, assis ! Au pied ! Je me lève enfin. Le voilà rassuré. Il tape avec sa main sur son pantalon pour que je m'approche et qu'il puisse me caresser. Il est fier que je lui obéisse ainsi, mais moi je m'en fous complètement !!

A la fin de la séance , on passe aux exercices d'attaque. C'est le moment que je préfère ! Je peux me défouler et j'en profite. Alors je lui saute dessus, un grand bond et hop, je lui attrape sa manche, et que je te la secoue dans tous les sens. Parfois je serre un peu fort, surtout lorsqu'il m'a bien énervé. Je sors les crocs et je fais couler la bave. Je sens qu'il a un peu peur.......Lâche Billy...Mais tu vas lâcher Billy ! Arrête, c'est fini !. Aller pour terminer, je lui mordille  un peu les mollets.

Ouf, encore un lundi de passer. Lui , il aime bien. Je sens que cela lui procure du plaisir de montrer sa force, son autorité. Oh il n'est pas méchant....Mais ça lui plait de me dominer. Peut être que cela le rassure ?  Oui il n'est pas méchant.......Un peu primaire simplement mais il m'aime bien !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 janvier 2017

Le pont Bein

Il me reste de mes voyages quelques souvenirs auxquels il m'arrive de penser souvent. Celui que je vais évoquer m'a beaucoup marqué tant par son atmosphère particulière que par les couleurs qui s'en dégageaient.

Mandalay, en Birmanie. A  30 mn de la ville grouillante et poussiéreuse, le fameux pont U Bein  vanté par tous les guides touristiques. Nous descendons du car, le jour commence à s'en aller et le soleil décline à l'horizon. C'est le moment pour admirer le paysage, humer l'atmosphère: le vieux pont en teck qui enjambe le lac Taungthaman , les moines qui marchent sur le pont avec leur ombrelle, une impression de grande sérénité, une brume légère qui caresse le lac..... et aussi des touristes, plein de touristes.

Le pont U Bein, soit disant le plus long pont en teck du monde, fait 1km2 de long. Vétuste mais solide, il craque sous nos pas et traverse le lac pour disparaître à l'horizon rejoindre le soleil dont les rayons, couleurs d'or, viennent caresser une dernière fois le paysage. Instant magique, féérie des couleurs, ambiance étonnante comme souvent l'Asie en propose. Un vieux char , tiré par un buffle longe le pont en teck pendant que des pêcheurs attendent patiemment le poisson. Ah oui j'ai aimé cet instant: douceur et dépaysement garanti.....Et ces couleurs !!

Daniel

 

u bein 2

 

u bein 1

 

u bein 3

Posté par DANIEL GENTY à 17:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2017

Alors ça, c'est un discours !!

Lise G, une amie blogueuse m'a adressé la vidéo ci-dessous pensant qu'elle pourrait m'intéresser. Elle avait bien raison. J'ai été ému et cela m'a donné envie  de la partager. Regardez, écoutez , c'est un discours fort, émouvant, non traditionnel, avec un langage vrai. Lorsque j'entends un dirigeant d'entreprise parler ainsi  à de futurs dirigeants, mon espoir de voir le monde évoluer dans le bon sens grandit.

 

 

Discours inattendu du directeur général de Danone aux diplômés d'HEC

Posté par DANIEL GENTY à 17:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 janvier 2017

Brrrr.....

peugeot

 

 

Brrrr.....Qu'il faisait froid hier matin ! J'avais un rendez vous dans Paris à 9 h et, comme la circulation est difficile en région parisienne, il était 7 h lorsque je suis monté dans ma voiture. Un tour de clé....Et la voiture démarre, l'éclairage automatique s'allume, un petit coup de ventilateur pour dégivrer la vitre avant, et juste avant de démarrer, j'allume la radio. Me voilà parer pour un voyage confortable vers Paris. J'arrive sur l'autoroute: bouchon !!. Je sais qu'il va me falloir prendre mon mal en patience. J'écoute la radio, mes pensées vont et viennent...Et voilà que je pense à ma première voiture. C'était une 203 Peugeot....Et voilà que je mesure les progrès technologiques accomplis.

J'aimais bien cette voiture. En hiver le starter était parfois défaillant. Alors il fallait descendre et faire tourner le moteur avec une manivelle. Et puis je me souviens des flèches pour tourner. Elles étaient en plastique rouge , on appuyait sur un bouton et et elles se soulevaient à droite ou à gauche. J'avais aussi une radio mais très sensible aux endroits où on passait. Elle grésillait souvent et devenait inaudible. Oui je l'aimais bien cette voiture. J'avais même un toit ouvrant. Mais tout cela c'est le passé ! et le progrès c'est quand même bien. Voilà ce que je pensais , callé  confortablement dans ma voiture, bien au chaud !!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 janvier 2017

Ô Seigneur !

prier

 

 

 

A genoux sur mon prie Dieu
 Les mains posées sur les yeux
J'attends le seigneur
Depuis bientôt une heure.
Je l'appelle mais il ne vient pas.
Peut être est-il encore dans l'au delà
Ou bien prés d'un pécheur ici bas.
Il est vrai qu'il appartient à tout le monde
Mais j'attends qu'il me réponde.
Pas un bruit dans l'église,
Pourtant il faut que je lui dise
Ce que j'ai sur le coeur.

 Seigneur, Seigneur !
Ecoute moi
Je ne vais pas crier sur tous les toits!
Pourquoi tous ces malheurs,
Toutes ces souffrances.
La vie devrait être une belle danse
Alors que souvent on pleure.
Que dire des injustices et des guerres.
Viens faire un tour sur notre terre !


Mais peut être que tu n'existes même pas
Et que c'est moi qui t'ai créé
Par mes propres pensées.
Si tel est le cas
Alors je suis bien seul
Pendant que je me recueille !!

 Daniel( déjà publié en 2013)

Posté par DANIEL GENTY à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,