Les Trois Mondes

29 septembre 2016

Le nez dans le guidon

vélo

 

On est assis sur sa selle et on pédale de toutes nos forces. Le paysage défile à toute vitesse. Le dos courbé, on transpire et on s'essouffle. Et ce vent de face qui essaie de nous ralentir !!Seul compte le but à atteindre. Pourtant la route est belle, les oiseaux chantent . A gauche un petit ruisseau susurre" Doucement, doucement". Mais non, la route est longue et on nous attend. Il y a toujours quelqu'un qui nous attend.......

Dans la vie courante, il m'arrive d'être ce cycliste qui fait peu de cas de ce qui l'entoure. Sale égoïste, va !! Pourtant je sais que le chemin est encore plus important que le but à atteindre. Je suis comme un arc tendu qui va décocher sa flèche. Et alors à quoi ça rime ? Ce qui doit être sera !!

Profitons du chemin, arrêtons  nous quand l'envie se fait sentir, ralentissons et goûtons !! Il ya tant à voir, à comprendre autour de nous!

Mais je ne peux pas ! Il faut que j'aille au bout. Moi j'ai un objectif programmé ! Zut, un trou sur la route. Trop tard je ne l'ai pas vu ! Une belle cabriole dans le fossé......

Ainsi s'écoule parfois ma vie et je m'en veux ......

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 17:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


25 septembre 2016

Observer et comprendre

observer

 

 

Observer et comprendre, deux mots anodins mais deux attitudes précieuses. Les deux attitudes qui permettent de vivre le mieux possible, de vivre son existence  en conscience et non comme un automate de manière stéréotypée.

Une façon de regarder avec plus d'intelligence et d'humanité ce qui est en train de se produire.

Observer et comprendre afin de ne pas totalement s'identifier à une situation et apprendre à s'en libérer.  Les liens émotionnels sont souvent des entraves qui brouillent  la réalité.

Observer et comprendre  pour aller à la découverte de soi et rompre nos habitudes de vie car nous ne savons pas grand chose sur notre être. Mais aussi pour aller à  la rencontre avec les autres !

Avec ces deux attitudes nous nous donnons la chance de délaisser un peu le monde du mental et de l'égo pour faire parler un peu plus notre coeur et notre âme.

OBSERVER ET COMPRENDRE ! !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 septembre 2016

Histoire de NDE

 

NDE

 

 

Je m'intéresse particulièrement aux expériences de mort imminente(EMI ou NDE). Pendant longtemps ce fut un sujet tabou. De nombreuses personnes, ayant sombré dans le coma, ont vécu ce genre d'expérience sans oser en parler de peur de passer pour un peu "dérangé". Aujourd'hui, cela est différent . Les langues commencent à se délier et les esprits semblent plus réceptifs. Des scientifiques ont d'ailleurs oeuvrés dans ce sens. Je pense au Dr Charbonnier, médecin anesthésiste  ou au  neuro psychiatre américain Eben Alexander. Enfin toute une littérature a relaté un grand nombre d'expériences de ce type avec des convergences étonnantes.

Pour ma part, j'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs personnes ayant vécu ce genre d'expériences. Certaines en sont sorties complètement transformées et leur vie en a été bouleversée. J'ai relaté plusieurs de ces entretiens dans un magazine d'obédience spirituelle. En cherchant  dernièrement un document dans mes archives, j'ai retrouvé, l'un de ces témoignages. Il m'avait intéressé à l'époque par l'intensité que la personne avait manifestée pour me raconter son histoire.

La voici:

Un soir de novembre, nous entrons avec mon mari sur l'autoroute du Sud pour regagner notre domicile où nous attendent nos enfants. Nous avions perdu notre fille dans un accident de voiture quelques années auparavant. A bout de quelques centaines de mètres, nous sommes obligés de stopper en raison d'un grand carambolage.

Derniers de notre file, nous sommes là depuis dix minutes quand un véhicule, arrivant à vive allure, nous projette sur la voiture devant nous. Juste le temps de voir passer la voiture au-dessus de la notre et je ressens une vive douleur au côté gauche. Puis tout à coup, plus de douleur, plus de bruit et je me rends compte que je survole l'endroit. Je vois les voitures de pompiers, les ambulances, les blessés que l'on extirpe des voitures.

Je me dis :"Mais alors si tu vois tout ça, c'est que tu es morte. Je veux voir ma fille !". Dans l'instant je me sens filer à toute vitesse dans un long couloir sombre. Au bout d'un temps, je me sens stoppée et ressens des présences autour de moi. Une sorte de dialogue s'installe alors entre elles et moi mais je n'en démords pas, je veux voir ma fille ! A ce moment je sens que c'est elle qui me parle. Un élan me saisit et j'ai envie de la prendre dans mes bras, mais je ne peux pas. Je me sens enveloppée de tous son amour et je discute pied à pied avec elle: "Je veux te retrouver ma chérie". Au bout d'un certain temps elle m'interrompt fermement et me dit: "Maman, tu dois partir. Tu vas très vite comprendre pourquoi".

Aussitôt, je me sens projetée dans mon corps, le souffle coupé. Un secouriste est à côté de moi. J'ai cinq côtes cassées et une aiguille plantée dans le bras. Il faut me désincarcérer de la voiture et m'emmener à l'hôpital.

La suite aurait pu être dramatique car nos enfants , avertis, viennent à l'hôpital et sur le chemin croise la voiture écrasée, découpée. Ils s'affolent et se promettent que si leurs parents sont morts, ils se suicideront !Vous comprendrez alors pourquoi là-haut on n'a pas voulu de moi !

Janine

Posté par DANIEL GENTY à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 septembre 2016

Les dévots du bouddhisme

 

lerab-ling

Lerab Ling

 

Peut être certains d'entre vous s'en souviennent--ils ?J'avais diffusé en 2007 un texte de Sogyal Rinpoche qui avait suscité de nombreux commentaires.  Il m'avait  valu à l'époque 750 messages dont la plupart ne disaient pas grand bien de ce maître tibétain qui continue à enseigner à Lerab Ling, situé à Lodève, une commune proche de Montpellier. Beaucoup  d'actes et d'attitudes lui sont en effet reprochés. Certains ont tenté de les dénoncer dont mon ami Alain et bien d'autres.

L'eau continue de couler sous les ponts et rien n'a changé.

Néanmoins une petite lueur d'espoir avec ce message d'Alain que je diffuse ci-dessous:

A TOUS

Le livre de Marion DAPSANCE, anthropologue, "Les dévots du Bouddhisme" chez Max Milo, est sorti depuis quelques jours.

Je vous invite à lire la super promotion de son livre à travers les différents articles (tous ne sont pas là) dans les liens ci-dessous et qui témoignent de l'excellent travail de Marion.

Son livre est passionnant et se lit comme un roman mais surtout c'est un témoignage objectif sur ce qu'elle a vécu à l'occasion de ses nombreuses années d'études au sein de l'association "Rigpa" dirigée par le lama tibétain Sogyal Rinpoché.

A lire absolument.

http://www.20minutes.fr/societe/1922287-20160911-bouddhisme-france-fausses-idees-vraies-derives

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/derives-sexuelles-humiliations-et-business-la-face-cachee-du-bouddhisme_1830188.html

Il y a aussi eu Le Parisien, Libération, Europe 1, la Libre Belgique, L'Obs.

Et Marion est passée sur TV5 Monde (en direct samedi matin),

N'hésitez pas à diffuser ce message au plus grand nombre !

Merci à Marion pour son travail et en mémoire aux victimes quelles qu'elles soient
alain thomas - email : niala-thomas@wanadoo.fr

Posté par DANIEL GENTY à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 septembre 2016

Avoir la foi !

yoga

 

Elle est arrivée avec ses deux enfants en bas âge et sa maman. Elle s'est assise face à moi pendant que sa maman restait un peu en arrière pour garder les enfants et elle m'a dit" Je voudrais faire du yoga". "Pourquoi voulez vous faire du yoga" lui ai je rétorqué. "Je souffre de polyarthrite rhumatoïde et mes douleurs sont intolérables et je pense que le yoga peut beaucoup m'aider"

Nous étions à la fête des associations de ma ville où j'avais obtenu un stand pour faire connaître mes activités de yoga. C'était une jeune femme d'origine musulmane et je sentais que sa souffrance était insupportable" J'ai eu plusieurs fois l'envie de me suicider . Rendez vous compte pour emmener  mes filles à la crèche,  je suis obligée   de me lever tous les jours à cinq heures du matin car je suis obligée de déverrouiller mon corps lentement et je prends un bain chaud qui me soulage".

Elle pensait sincèrement que le yoga pouvait lui être d'un grand secours. Elle avait la foi.....Et quand on a la foi. ....Je me suis alors dit que je pouvais vraiment l'aider. Je l'ai senti, une espèce d'intuition.

Nous avons convenu de travailler ensemble. Affaire à suivre........

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


03 septembre 2016

Supprimons le superflus !

vent

 

Pour ma part j'attache une grande importance à l'environnement dans lequel je vis. Cela est nécessaire à mon bien être et à mon équilibre. Les bazars, les foutoirs en tout genre, les accumulations d'objets et les piles  de magazines, ce n'est pas pour moi.

Dès que je peux je me dégage des objets  superflus. Je sens que cela me permet de m'alléger et de me reconnecter à l'essentiel. Je crois sincèrement que nous avons tout intérêt à  pratiquer le dépouillement: dépouillement matériel mais aussi dépouillement de l'esprit, sans forcément entrer dans une austérité stricte.

Donc je dégage, je fais de la place, je ventile, je donne, car les objets sont des bouffeurs d'espace et de temps. Il faut les ranger, les nettoyer , les dépoussiérer, parfois les réparer. On a peur de les perdre ou de les casser. Evacuons toutes ces préoccupations  pour mieux respirer !J'ai besoin d'espaces pour me relaxer et me régénérer. L'énergie doit circuler le mieux possible et ne pas être bloquée par des obstacles.

Ah oui, de l'espace dans ma maison, dans mon jardin pour un environnement épuré !!

Et puis quelque par dans ma tête, cela me permet de cultiver un certain détachement, attitude bien utile pour mieux gérer ses émotions !!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2016

Le curseur de la vie

au delà

Mon ami Alain a réagi à mon texte sur les épreuves. Je diffuse son ressenti car il me paraît intéressant.

Pour ma part je résumerais la Vie sur un curseur en forme de ligne droite à l'infini ... du négatif au positif ... avec une infinité de petits curseurs secondaires.
Par exemple le curseur du bon et mauvais temps ou de la pluie et du soleil ou encore des profondeurs et des hauteurs ... de la bonté et de la méchanceté, du courage et de la peur, du danger et de la sécurité, du bien et du mal ....
Nous oscillons toujours entre ce que nous voyons comme négatif ou positif.
Il suffit de tourner son esprit pour voir le verre à moitié vide ... ou à moitié plein.
Nos humeurs déterminent notre vision des choses.
Devant une situation, nous allons agir différemment selon notre humeur ou bien notre capacité à appréhender l'Ethique ... le Coeur.
Nous ne savons pas trop comment faire selon si nous sommes gouvernés par notre mental ou bien notre esprit profond.
Alors les obstacles sont là pour nous permettre d'approfondir notre compréhension de l'univers.
Nous sommes là à la fois pour conscientiser la matière et matérialiser notre conscience.
C'est le curseur de la Vie.
L'équilibre entre l'esprit et la matière, voilà ce à quoi nous devons réfléchir pour parvenir à nous ancrer dans la terre tout en ayant des valeurs liées au Coeur (esprit).
Les obstacles sont là pour nous guider et parfois, notre vie peut s'arrêter net, soit parce que nous la quittons brutalement soit parce qu'un de nos proches la quitte brutalement. Nous pouvons aussi devenir très malade ou alors un de nos proches.
La Vie n'est pas l'opposée de la mort. C'est la naissance qui est l'opposée de la mort. La Vie ne s'arrête jamais et n'a jamais commencé ... donc.
Elle est partout, dans une montagne, une rivière, un champ de coquelicots, un chemin de terre bordé par un sous-bois, une clairière ... un stade de football.
Elle s'insinue perpétuellement dans tout ce qui est.
Quand nous comprenons que la naissance et la mort ne sont que des portes sur la Vie et que notre venue sur terre est programmée pour évoluer, alors nous acceptons tout ce qui se présente et nous relativisons sur les événements ... même ceux qui font mal. Nous ne devenons pas insensibles non mais nous acceptons car nous ne sommes jamais seuls. Il suffit d'entrer en nous-mêmes pour voir tout ce monde qui nous entoure et nous aime.
La mort et la naissance surviennent en permanence, sous nos yeux, comme s'ils étaient illusoires. La Vie elle, est partout, emprunte de ce mystère qui évacue les certitudes.
Dans cette expérience de Vie, nous n'avons pas besoin de savoir ... il nous suffit d'être et de vivre ... vivre ... vivre encore et encore ... et remercier.
Car lorsque nous allons très profondément en nous-mêmes, dans l'apaisement de l'esprit ordinaire (mental), nous découvrons alors l'amour et la lumière.
Et quelque part, au coeur du grand Mystère, nous savons ... l'Unique certitude ....

Alain Thomas

Posté par DANIEL GENTY à 20:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 août 2016

Les épreuves

vie

 

Compte tenu de mon âge je suis plus près de la fin de ma vie que du début. Alors forcément j'ai vécu plein d'expériences, plus ou moins heureuses. Mais je pense que pour pouvoir apprécier les bons moments , il faut aussi avoir subi des événements difficiles.  J'ai connu des émotions fortes: la jalousie, les colères,  les trahisons, la rancune.....J'ai vécu des situations douloureuses: la maladie, les échecs et les rejets. J'ai pu aussi apprécier des moments de joies et de bonheurs intenses  de grandes satisfactions.

La vie est ainsi faite de joies et de pleurs. C'est un kaléidoscope aux multiples facettes. Mais ce dont je suis sûr, ce sont les épreuves de l'existence qui m'ont fait le plus avancé. Certaines m'ont même transformé. La souffrance est souvent, hélas, source de progrès ! Elles sont l'occasion de changer notre regard sur le monde, d'acquérir un certain recul et d'avoir une meilleure compréhension des mécanismes qui nous régissent. Si je n'avais pas eu mon lot d'épreuves( comme tout le monde), je crois bien que je serais resté un enfant attardé !

Certaines sont terribles. Je pense notamment à la perte d'un enfant dont il est très difficile de se remettre.

J'ai rencontré , pendant mes vacances,  un couple qui avait un enfant handicapé mental de 52 ans. Ils avaient deux autres enfants dont un était décédé. La femme était sereine, voir joyeuse. Elle semblait avoir intégré toutes ces épreuves et profitait pleinement de ses vacances. Elle nous a avoué que cette sérénité avait été l'aboutissement d'un long processus et qu'elle avait compris que se complaire dans la tristesse risquait de gâcher  toute sa  vie. Je ressentais qu'elle avait totalement accepté le handicap de son fils et que cela s'intégrait normalement dans sa vie. Je m'imagine ce grand bouleversement !

Oui le épreuves peuvent nous faire grandir. Il ya toujours des leçons à tirer de nos souffrances, notamment celle-ci: ne pas se complaire dans le drame, le négatif et transformer tout ce qui peut l'être en positif.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 août 2016

Apprendre

krishnamurti_3

Apprendre est une chose extraordinaire – apprendre, et non accumuler des connaissances. L’accumulation du savoir est une toute autre affaire. Ce que nous appelons le savoir est relativement facile, car c’est un mouvement qui va du connu vers le connu. Mais apprendre est un mouvement du connu vers l’inconnu – c’est seulement ainsi que l’on apprend, n’est-ce pas ?

Krishnamurti

Posté par DANIEL GENTY à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 août 2016

le connu et l'inconnu

inconnu

L’inconnu nous offre souvent la possibilité  de découvrir de nouvelles richesses en nous, le connu nous rend prisonnier de nos habitudes.

Daniel

 

Posté par DANIEL GENTY à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,