Les Trois Mondes

30 mars 2020

Nous y sommes

Fleurs

 

 

Le temps est venu de mettre à profit cette période de confinement pour réfléchir à la société dans laquelle nous souhaitons désormais vivre. Celle de l’argent et de la surconsommation sur une planète perturbée par le dérèglement climatique ou celle de la solidarité, du partage, du bien être et de l’amour.

Pour accompagner mes propos, je rediffuse ce texte prémonitoire de Fred Vargas, écrit en 2009.

Nous y sommes !!

 

Depuis cinquante ans que cette tourmente menace dans les hauts-fourneaux de l'incurie de l'humanité, nous y sommes. Dans le mur, au bord du gouffre, comme seul l'homme sait le faire avec brio, qui ne perçoit la réalité que lorsqu'elle lui fait mal. Telle notre bonne vieille cigale à qui nous prêtons nos qualités d'insouciance. Nous avons chanté, dansé. Quand je dis « nous », entendons un quart de l'humanité tandis que le reste était à la peine. Nous avons construit la vie meilleure,  nous avons jeté nos pesticides à l'eau, nos fumées dans l'air, nous avons conduit trois voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises du bout monde, nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis qui clignotent quand on marche, nous avons grossi, nous avons mouillé le désert, acidifié la pluie, créé des clones, franchement on peut dire qu'on s'est bien amusés. On a réussi des trucs carrément épatants, très difficiles : faire fondre la banquise, glisser des bestioles génétiquement modifiées sous la terre, déplacer le Gulf Stream, détruire un tiers des espèces vivantes, faire péter l'atome, enfoncer des déchets radioactifs dans le sol, ni vu ni connu.

Franchement on s'est marrés. Franchement on en a bien profité. Et on aimerait bien continuer, tant il va de soi qu'il est plus rigolo de sauter dans un avion avec des tennis lumineuses que de biner des pommes de terre. Certes. Mais nous y sommes. A la Troisième Révolution. Qui a ceci de très différent des deux premières (la Révolution néolithique et la Révolution industrielle, pour mémoire) qu'on ne l'a pas choisie. « On est obligés de la faire, la Troisième Révolution? » demanderont quelques esprits réticents et chagrins. Oui. On n'a pas le choix, elle a déjà commencé, elle ne nous a pas demandé notre avis.

C'est la mère Nature qui l'a décidé, après nous avoir aimablement laissés jouer avec elle depuis des décennies. La mère Nature, épuisée, souillée, exsangue, nous ferme les robinets. De pétrole, de gaz, d'uranium, d'air, d'eau. Son ultimatum est clair et sans pitié : Sauvez-moi, ou crevez avec moi (à l'exception des fourmis et des araignées    qui nous survivront, car très résistantes, et d'ailleurs peu portées  sur la danse). Sauvez-moi, ou crevez avec moi. Evidemment, dit comme ça, on comprend qu'on n'a pas le choix. On s'exécute illico et, même, si on a le temps, on s'excuse, affolés et honteux. D'aucuns, un brin rêveurs, tentent d'obtenir un délai, de s'amuser encore avec la croissance. Peine perdue. Il y a du boulot, plus que l'humanité n'en eut jamais.

Nettoyer le ciel, laver l'eau, décrasser la terre, abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs, éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l'avidité, trouver des fraises à côté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser au voisin, relancer la marine à voile, laisser le charbon là où il est, attention, ne nous laissons pas tenter, laissons ce charbon tranquille, récupérer le crottin, pisser dans les champs (pour le phosphore, on n'en a plus, on a tout pris dans les mines, on s'est quand même bien marrés). S'efforcer. Réfléchir, même. Et, sans vouloir offenser avec un terme tombé en désuétude, être solidaire. Avec le voisin, avec l'Europe, avec le monde. Colossal programme que celui de la Troisième Révolution. Pas d'échappatoire, allons-y. Encore qu'il faut noter que récupérer du crottin, et tous ceux qui l'ont fait le savent, est une activité foncièrement satisfaisante. Qui n'empêche en rien de danser le soir venu, ce n'est pas incompatible. A condition que la paix soit là, à condition que nous contenions le retour de la barbarie une  autre des grandes spécialités de l'homme, sa plus aboutie peut être.

A ce prix, nous réussirons la Troisième révolution. A ce prix nous danserons, autrement sans doute, mais nous danserons encore.

Posté par DANIEL GENTY à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 mars 2020

Une drôle de communication

Mediter

S’occuper de sa santé, ce n’est pas seulement se soigner quand on est malade, ce n’est pas seulement prendre des médicaments……C’est aussi faire de la prévention et être attentif à sa santé lorsque l’on n’est pas malade. Personnellement j’attache beaucoup d’importance à l’énergie, à sa circulation dans le corps, aux corps subtiles qui entourent note corps physique.

Avoir une bonne et belle énergie est un gage de bonne santé et je vais vous faire un aveu…..Et tant pis si je passe pour un fou ou  un illuminé. En ces temps incroyables que nous vivons, on peut tout se permettre (sauf sortir de chez soi !), n’est-ce pas ?

Alors c’est comme un secret que je vous livre : je parle à mes cellules, je leur parle tous les jours, et ce depuis plusieurs années, pour les encourager à bien fonctionner, pour les régénérer. Je les stimule et je leur dis que je les aime. Elles le méritent bien, vu qu’elles m’accompagnent tout au long de ma vie. Chaque cellule émet une énergie, une vibration spécifique et toutes les cellules communiquent ensemble. C’est un équilibre fragile sur lequel il faut veiller.

Je m’allonge dans ma salle de yoga. Je ferme les yeux et je pense et visualise tout mon système cellulaire. Je le fais respirer pendant quelques minutes et je lui parle !!!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 09:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2020

Avec moi-même....

temps-modernes

 

En ces temps très particuliers, je me retrouve seul avec moi-même. Alors, comme j’ai du temps, je parle avec moi-même. Ces derniers mois je l’avais un peu négligé, étant assez pris par mes activités. Moi-même était aussi disponible …..Alors nous avons dialogué.

-          Comment vas-tu en ce moment moi-même ?

Dans l’ensemble tout va bien . Je ne suis pas malade. J’essaie de rester zen et je prends mon mal en patience. Je sens que cette période difficile peut être bénéfique sur certains points.

-          Quelle est l’ambiance autour de toi ?

Ce matin je suis sorti pour faire quelques courses et à ma grande surprise je n’ai pas trop attendu dans les magasins. La circulation était très calme et je me suis surpris à penser que c’était agréable. Pas de bruits, pas de bouchons, peu de monde……Un contraste saisissant pour la région parisienne.     

-          En quoi cette période peut elle être bénéfique alors qu’elle semble plutôt oppressante ?

Même si la situation est dramatique, incontrôlable, je pense qu’elle présente aussi des aspects positifs. C’est une occasion donnée aux humains de réfléchir à leurs comportements, à la façon dont la société fonctionne actuellement. C’est l’occasion de revenir aux fondamentaux, de s’intéresser à sa vie intérieure…..Mais c’est quoi ce truc-là ? Le temps est venu  de s’interroger sur ce qu’est notre vie, quel sens nous souhaitons lui donner. Et si on remettait les compteurs à zéro : finis la sur consommation, les guerres, les conflits pour asseoir son pouvoir, fini le pillage de la planète.

Est-ce que les humains sauront saisir cette opportunité qui leur est offerte de développer leur capacité de solidarité, de partage et d’entra-aide pour un monde meilleur ?

-Et bien dis donc, tu en as de ces idées !!

Oui et comme j’ai du temps, je vais pousser mes réflexions un peu plus loin et je t’en ferais part. En attendant bonne soirée….Je pense que tout ça va durer un certain temps !!

 Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 mars 2020

Avis contraires

GELUK

Le complotiste

A mon avis tout ça c’est cousu de fils blancs…C’est un coup des services secrets chinois pour affaiblir le monde ou bien un chercheur fou qui a laissé un virus sortir de son labo. Pour moi c’est le début d’un grand chaos !! La guerre n’est pas loin.

L’optimiste

Chouette on va avoir moins d’obligations. Plus besoin de serrer les mains , d’embrasser ses amis. Youpi, vive le télé travail ! Fini les transports en commun où on est serrés comme des sardines. Plus stressés par les grèves……Le bonheur !!.....Et puis le virus, je m’en lave les mains ( c’est le cas de le dire !)

Le cancre

Super, plus d’école ! Et en plus moi je n’ai pas d’ordinateur à la maison. Un mois de vacances. Pourvu que l’épidémie dure encore longtemps ! Ne plus voir la maîtresse, je vais enfin pourvoir dormir tranquille.

Le prudent

Moi, je ne sors plus et ne veux plus recevoir personne. J’ai fait mes provisions. Au super marché c’était terrible. Tous les caddies étaient pleins. Heureusement j’ai mon potager et mes deux poules qui pondent des œufs. Je suis tranquille….J’ai acheté 50 kg de coquillettes.

Le fataliste

Et bien voilà ! ça devait arriver. On a ce qu’on mérite ! Vive le réchauffement climatique, la pollution. Mais qu’est ce qu’on peut faire !! Je me sens impuissant face à tout ça ! C’est le destin !

Le philosophe

C’est l’occasion de prendre conscience que l’homme ne peut tout maîtriser, que les technologies, si évoluées soient -elles, ne peuvent résoudre tous les problèmes. On revient à l’essentiel : se  nourrir, se poser, se recentrer, moins consommer, développer le sens de la solidarité. Et si enfin, c’était l’occasion de mieux partager, de s’entraider?

Le chômeur

Pour moi cela ne change rien. Je suis toujours dans la merde !

Moi

J’ai arrêté mes cours de yoga. Je ne m’inquiète pas outre mesure. Je sais que le pic sera atteint dans une bonne semaine et après, ça ira mieux. J’ai du temps de libre pour méditer et jardiner !

Et vous ??

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 mars 2020

Sacré coronavirus !!

corona

 

Ma voiture étant au garage pour cause de révision, j’attends le bus sous une pluie battante, une pluie fine et pénétrante qui, à mon avis, arrive de Bretagne. Mon pantalon commence à être trempé. Mais que fait-il ce foutu bus !! Ah le voilà…..Je me précipite. Pas grand monde aujourd’hui, personne debout et une ou deux places assises encore libres.

A l’arrêt suivant monte un homme  qui s’assoit , le bus redémarre et, au bout de quelques minutes, un « Atchoum » sonore et puissant résonne à l’intérieur du bus. C’est notre homme qui n’a pas pu se retenir, pris par une irrépressible envie d’éternuer. Silence de mort et regards qui se détournent…..Devinez donc ce qu'il va se passer ? ......Et bien au prochain arrêt, tout le monde descend du bus …….Il ne reste plus qu’Atchoum, moi et le conducteur qui se retourne, nous regardant d’un air désolé en poussant un grand soupir » C’est pas possible !!! »

Le bus continue son trajet et se remplit progressivement à nouveau. J’arrive à destination, descend et traverse la route. Je rentre chez Carrefour pour acheter une boîte de haricots en grain…Ben oui, j’ai envie de manger des haricots en grain avec une bonne saucisse de Toulouse. J’arrive au rayon des conserves …….Vide ! dévalisé !! Même pas un pois chiche sur une étagère !!

En mon fort intérieur je me dis » Alors, là, c’est la fin des haricots !! »

Je repars et passe devant le rayon des boissons, toujours bien pourvu, ma foi. Tiens si je prenais une bière. Et hop !! Je prends une corona et une mort subite !!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 17:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


09 mars 2020

Un conseil d'ami: pratiquer la marche

IMG_2178 (1)

 

Est-ce que vous marchez régulièrement ? Je ne parle pas de la marche utilitaire, celle qui nous conduit à aller chercher quelque chose mais plutôt de la marche ludique, sans but précis. Voilà bien une belle activité !!

Marcher seul, dans la nature, rien de tel pour régénérer son esprit. La marche, régulière, d’un pas vif a plein de vertus. D’abord faire bouger son corps……C’est quand même mieux que de rester derrière son ordinateur ! Nous n’imaginons pas quelle chance nous avons de pouvoir marcher, nous déplacer, être autonome. Alors profitons-en !! Etre libre de ses pas, c’est déjà quelque chose !!

Mais la marche ne se résume pas aux bienfaits pour le corps. Elle a aussi une incidence sur notre esprit. Elle le nettoie de ses soucis et est donc efficace pour cesser de ruminer car marcher empêche que la pensée ne se fige. C’est une activité apaisante et clarifiante qui tend à dissoudre nos préoccupations.

Je marche souvent au bord des lacs. J’ai cette chance d’avoir, à 1km de chez moi, plusieurs étendues d’eau, proches de la Seine. Je profite de cet espace pour quitter le béton de la ville et retrouver les arbres, l’eau, les cygnes et les canards, les hérons et les oies sauvages (qui ne le sont plus tellement). C’est une invitation à regarder la nature qui se transforme constamment, à écouter les oiseaux chanter et à sentir le souffle du vent. Je dis souvent que je vais faire un bain de nature !! Le vent me lave, les oiseaux m’enchantent et les saules pleureurs se courbent sur mon passage.

La marche est une sorte d’alchimie qui transforme mon état d’être et permet à l’énergie de mieux circuler. Les soucis se dissolvent dans la nature et je me reconnecte au réel.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 15:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mars 2020

L'éloge de la lenteur

ralentir

Comme je ne travaille plus, je peux me permettre d’avoir le luxe de rythmer ma propre vie. Et je ne m’en prive. Moins d’obligations sociales me permettent de ralentir mon existence et de mieux profiter du temps qui passe ……Et cela change tout ! Mon regard posé sur les événements ou les choses qui m’entourent, mes sensations me font prendre conscience que l’on peut aller au-delà des apparences.

Pourtant les tentations sont grandes !! Tentations d’aller plus vite, tentations de répondre rapidement à une sollicitation. Le smartphone sonne et on décroche instantanément. On ne sait jamais……

Si on loupait quelque chose !!L’évolution des technologies a accéléré le flux des communications. Nous sommes entrés dans l’ère de l’hyperconnection, de la boulimie du temps et si, l’on n’y prend garde, dans une sorte d’addiction et de dépendance.

Aurions-nous peur du vide ? Et si au lieu d’être dans un processus d’accélération, on commençait par savourer, à ralentir et même à s’arrêter. Pas compliqué !!

Il suffit de prendre son temps, d’apprendre à se poser, d’écouter, de regarder. Je crois que la vie peut être vécue à plusieurs niveaux : un niveau concret fait de préoccupations matérielles et un niveau plus subtil fait de perceptions plus fines.

La lenteur permet de créer des espaces de vie que l’on peut goûter en plein conscience. La lenteur permet d’aiguiser ses facultés d’analyse et de ne pas se laisser emporter dans un tourbillon qui peut devenir incontrôlable. La vie n’est pas une valse dont on sort étourdi !!

Oui la pleine conscience, cet état qui permet d’ouvrir son être à des ressentis subtils……

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 20:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 mars 2020

Quand le vent souffle

tempête

 

Partir en vacances est, toujours pour moi, un vrai bonheur. J’aime l’idée de quitter ma maison, mes petites habitudes, mes repères pour un certain temps. Les vacances de février sont tombées à point. Finis les cours de yoga, la grisaille parisienne qui vous colle à la peau, les lourds nuages qui vous écrasent comme une crêpe………En route pour La Baule, Pornic, Le Croizic et Guérande, l’air du grand large et la tempête " Dennis !!"

Ça soufflait fort sur le front de mer et la grisaille et les lourds nuages étaient toujours là ! Mais j’aime le vent, le grand vent qui vous coupe le souffle et fouette le visage.  La mer moussait sur les rochers et devenait toute blanche. La mousse, soulevée par le vent, s’envolait dans l’air comme des flocons de neige. Atmosphère irréelle et apocalyptique. Les appareils photos mitraillaient dans tous les sens. Puis la tempête s’en est allée, les vagues se sont mises à moutonner doucement.

Alors j’ai marché, marché……..J’ai respiré goulument l’air pur, me suis noyé dans les vastes paysages. J’avais besoin d’espace et j’étais comblé………Sans oublier quelques pauses gourmandes dans des crêperies, ces crêperies si typiques au plafond bas, traversé par de lourdes poutres, et aux tables bien rustiques. Une bolée de cidre brut, une petite crêpe flambée……..Le bonheur tout simple est là et Paris était bien loin !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 19:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 février 2020

Le bal des casses pieds

casse pied

 Jacques Villeret: le dîner de cons

Nous sommes toujours entourés d’une multitude de personnes, à moins bien entendu de vivre un peu comme un ascète !! Dans cet entourage il y  a un peu de tout, des gens intéressants et d’autres moins. Vous avez peut-être même au près de vous ce que l’on appelle des casses pieds !!

Et des casses pieds, c’est un peu comme des champignons ! ça pousse un peu partout !

-Il y a les égoïstes, une espèce assez prolifique, qui ne parlent que d’eux et qui ne posent aucune question sur vous. Ils sont le centre du monde ! Conversation à sens unique……

-Il y a les narcissiques qui font l’apologie de leurs compétences et de leurs succès. Personne ne peut leur arriver à la cheville !!

- il y a les négativistes pour qui rien ne va et qui se lamentent de tout. Dans cette catégorie on trouve un sous groupe : les complotistes ! Pour les écouter il s’agit d’avoir bon moral !

- Il y a les raconteurs de blagues et d’histoires avec lesquels toute conversation intéressante n’est pas possible.

- Il y a les agressifs, ceux qui veulent toujours avoir raison, les plaintifs, les gros lourds, ceux qui ne pensent qu’à dire du mal des autres………Il y a ……Il y a ……

Mais à force de les regarder vivre, je m’aperçois que finalement je suis, selon mon humeur, un peu comme tous ces personnages. Et à force de les observer, je note et prends conscience de tous mes travers relationnels…..Merci les casse  pieds !!

Méfions-nous quand même car les casses pieds peuvent être parfois des personnalités toxiques qui risquent de nous déstabiliser, voir nous détruire.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 février 2020

Joaquin Phoenix

 

phoenix

 

Lors de la dernière remise des Oscars à Hollywood, l'acteur américain Joaquin Phoenix, élu meilleur acteur pour son rôle dans "Jocker", a prononcé un discours émouvant concernant l'évolution du monde

 

 Je ne sais pas ce que je serais sans le cinéma. Le plus beau cadeau que le cinéma m’a offert est l’opportunité d’utiliser ma voix pour celles et ceux qui n’en ont pas. J’ai beaucoup pensé à ces questions très préoccupantes auxquelles nous sommes confrontés collectivement.

J’ai l’impression que, parfois, on essaie de nous faire croire qu’on se bat pour des causes différentes alors que je vois une cause commune. Qu’on parle d’inégalités entre les genres ou de racisme, des droits de la communauté queer ou des droits des animaux, on parle en fait de la lutte contre l’injustice.

On est là pour être unis et un groupe ethnique, un genre ou une espèce ne sauraient dominer les autres en toute impunité. Je crois que nous nous sommes déconnectés de la nature. Beaucoup d’entre nous sont coupables d’avoir un point de vue très égocentrique du monde, nous croyons être le centre de l’univers.

Nous détruisons la nature pour en exploiter les ressources. On considère qu’on a le droit de pratiquer l’insémination artificielle sur une vache et quand elle met bas, on vole son bébé, malgré ses cris d’angoisse. Et on prend son lait pour le mettre dans notre café et nos céréales. On a peur de changer à titre personnel, parce qu’on pense que cela rime avec sacrifice.

Mais les êtres humains sont tellement créatifs et ingénieux que si on utilise l’amour et la compassion pour nous guider, on est capable de créer des systèmes de changement qui bénéficieraient à tous les êtres vivants et à l’environnement. Je n’ai pas toujours été bon. J’ai été égoïste, cruel parfois, difficile à gérer au travail. Mais tellement de gens dans cette salle m’ont donné une deuxième chance. Et c’est là qu’on montre le meilleur de nous-mêmes, quand on soutient, quand on ne se ‘cancel’ pas pour les erreurs du passé, quand on s’aide et qu’on pardonne son prochain. C’est là que l’humanité est grande et belle. Quand il avait 17 ans, mon frère(décédé depuis) a écrit ces quelques mots : ‘Cours après l’amour et la paix suivra’. Merci beaucoup ».

En voilà un qui ne se cache pas derrière les mots !!

 

Posté par DANIEL GENTY à 10:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,