Les Trois Mondes

16 octobre 2018

De la prison à la liberté

liberté

 

Ta vie peut être une prison si tu te laisses embarquer par le monde illusoire qui t’entoure. Tu es né dans un petit corps, une boîte en quelque sorte. N’aggrave pas ton cas. Consacre une grande partie de ton temps à te libérer de toutes les entraves qui te paralysent et te limitent.  Le monde dans lequel tu vis est déjà très dense et, si tu n’y fais pas attention,  je crains que cette densité devienne un handicap  au fil du temps….

La matière, à laquelle il nous est difficile d’échapper, attire la matière. Regarde autour de toi comme certains êtres sont lourds, empêtrés dans   des sentiments et des émotions complexes, des jalousies, des désirs destructeurs. Ils pataugent, se débattent, se détruisent. Les vibrations qui se dégagent de leur personnalité sont basses et lourdes et la loi d’attraction les attire vers des vibrations encore plus basses.

Tu dois ressentir que ce n’est pas ton chemin, que tu as mieux à faire. Ta liberté n’a pas de prix et tu dois travailler sur toi pour pouvoir l’acquérir. Tu dois puiser, dans la vie que tu mènes, tous les ressorts qui te conduiront à une libération plus grande de ton être et pour cela il est nécessaire de ne rien négliger. Par exemple l’environnement dans lequel tu vis doit concourir à tout cela : du calme, des belles couleurs, une nature attrayante, des personnes en harmonie avec toi. Oui tout cela est important !

La liberté pour tenter d’être soi même, la liberté pour acquérir de la lucidité, la liberté pour avoir une grande conscience !!

Daniel et sa petite voix

Posté par DANIEL GENTY à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


13 octobre 2018

Vers l'apaisement

IMG_2481 (1)

Après une vie secouée par les vagues vient le temps de l’apaisement. Un mot, une attitude qui m’ont longtemps été étrangers. Sans doute l’aboutissement d’un long chemin personnel.

Il m’en a fallu du temps pour en arriver là !! Peut-être était-ce nécessaire ? Les passions, les désirs, les frustrations se sont progressivement effacés pour laisser la place à un certain apaisement. Pour cela j’ai commencé à accepter un peu plus ce qui m’arrivait. J’ai compris aussi qu’un événement qui survient doit être placé dans un contexte plus global que le seul plan affectif. En un mot j’ai appris à un peu mieux relativiser.

Dans ce processus d’apaisement, on se surprend à avoir du temps, à fluidifier ses actions, à mieux accueillir ce qui vient. Si les passions sont moindres, la compréhension grandit. Les peurs s’en vont pour faire place à un peu plus de sérénité. Ah, ces fameuses peurs qui m’ont tant limité, bloqué !! Ah ce manque de confiance qui m'a collé à la peau !!

S’apaiser, c’est apprendre à bien respirer, c’est aussi savoir apprécier le temp qui passe. S’apaiser c’est peut-être aussi un chemin vers la paix, cet état de plénitude si rare où on a un sentiment intense d’unité. Unité avec notre monde intérieur mais aussi unité avec le monde extérieur.

J’ai particulièrement ressenti cela lorsque je suis allé, ce matin, me promener au bord du lac. Pas un souffle de vent pour faire frissonner les arbres. Pas de petites vaguelettes pour faire frémir le lac. Non, le calme absolu, le silence et les cygnes qui glissaient sur l’eau, majestueux. Comme moi la nature était apaisée.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 octobre 2018

Chemin

chemin

 

C’est un chemin caillouteux qui serpente à travers les collines.

Je l’emprunte tous les jours sans savoir où il va me mener.

J’en accepte l’incertitude même si parfois il m’égard.

Les saisons l’habillent de différentes couleurs et le vent le caresse où bien le claque cruellement.

C’est un chemin d’aventures et de curiosités qui traverse les vallées et longe les rivières.

Je sais qu’il peut aller jusqu’au bout du monde. Il m’a permis de faire des rencontres, vagabonds ou bien compagnons de voyage.

Il m’a conduit dans des églises, des ruelles et des impasses.

Mes chaussures se sont usées et il m’a fallu en changer plusieurs fois.

Quant à mes bagages ils ont souvent été trop lourds.

Mais le soleil a toujours suivi mon ombre et ma carcasse s’accrochait à l’horizon.

Mes rêves sont maintenant oubliés et le chemin est devenu plus aride et dépouillé.

L’hiver approche et mon manteau usé devient une proie facile au froid qui glace et qui mord.

Mais mon cœur, lui, reste bien au chaud car il a encore plein d’amour a donné.

Ce chemin, c’est ma vie. Le monde s’achève sans cesse autour de moi et moi je continue de marcher !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 octobre 2018

Madame la Marquise

bosquet

Versailles: le bosquet du jardin du roi

L’été, lorsque le temps était clément, nous descendions chaque matin la grande allée du château. Devant nos yeux l’eau du canal scintillait sous les rayons du soleil. Nous tournions sur notre gauche pour nous enfoncer dans les bosquets. Nous aimions particulièrement le bosquet du jardin du Roi avec sa grande pelouse et ses arbres centenaires.

Elle marchait gracieuse pendant que je tenais l’ombrelle qui protégeait sa peau blanche et poudrée. Mme la Marquise aimait ces instants de calme, loin des mesquineries de la cour, de toutes ces intrigues qui n’avaient pour but que de se valoriser devant le roi. Un monde cruel, sans pitié. J’étais un de ses jeunes valets, sans doute le préféré……….

Moi aussi j’appréciais ces instants de douceur où nous nous retrouvions tous les deux. Les oiseaux chantaient et quelques petits nuages filaient dans le ciel. Un vieux chêne nous attendait. Je posais le petit panier dans lequel j’avais préparé un encas et nous nous asseyons pour goûter la paix des lieux.

Mme la Marquise poussait alors un léger soupire qui en disait long sur cette vie apparemment facile mais ô combien compliquée. Sa main se posait sur la mienne comme si elle voulait me demander de l’aide, oiseau fragile dans un monde impitoyable………..

J’essayais toujours de la protéger en lui délivrant des informations utiles. Une grande complicité s’était installée entre nous malgré la différence sociale. Nous restions ainsi pendant deux heures au moins. Le temps s’arrêtait pour nous, suspendu à cet instant si agréable. Presque toujours je l’invitais discrètement à venir avec moi derrière le petit taillis. Madame la Marquise s’abandonnait alors à mes mains indiscrètes. Parfois elle poussait de petits cris. J’aimais beaucoup !!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 09:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2018

Aux portes de l'Univers

LUNE

 

La nuit, lorsque je me réveille, je me dirige parfois à la fenêtre de ma chambre (je dors toujours la fenêtre ouverte sans fermer les volets) et je contemple le ciel pendant quelques minutes. Cela m’apaise. Je regarde la lune voyager dans le ciel immense, les étoiles briller et se faufiler entre les nuages. Parfois le vent s’en mêle et j’ai l’impression que la lune file à toute vitesse dans les cieux. Je ressens la vie, même si rien ne bouge et si tout est silencieux, la vie impalpable et invisible et pourtant très présente.

Je suis tout petit face à l’univers mais je sens que je fais partie aussi de cet univers si mystérieux. Impression étrange d’un grand mystère au dessus de moi. Je suis au bord d’un autre plan mais sans pouvoir le pénétrer. Dans ce silence total je pressens que je m'approche de l'essentiel sans pouvoir l’atteindre. Comme un contact quasi direct avec le grand tout.

Je quitte le ciel, regagne mon lit et m’enfonce sous les couvertures. Je suis tout simplement bien. La nuit poursuit sa route et moi je ferme les yeux et je regarde les étoiles danser dans ma tête.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 17:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


23 septembre 2018

Quand Julos poétise

 

nuages

Croyez en l'extase des nuages
qui traversent les grands horizons,
au petit vent du soir,
au cœur de l'été chaud.

Croyez en la douceur d'une amitié,
d'un amour,
à la main qui serre votre main.

Car demain, mais n'y pensez pas,
demain éclateront peut-être 
les nuages et l'orage emportera 
vos amours.

Tenez-vous serrés,
ne vous endormez pas sur un reproche 
non formulé,
endormez-vous réconciliés.
Vivez le peu que vous vivez 
dans la clarté
Julos Beaucarne

Posté par DANIEL GENTY à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 septembre 2018

C'est la rentrée !

rentrée

 

Pendant que l’été termine sa saison en pente douce, les parasols se sont refermés emportant, pour un an, leur coin d’ombre. La mer continue de se balancer entre deux marées, indifférente à la vie qui s’en va. Les belles villas ont clos leurs volets et le marchand de glace a disparu de la jetée…….

Voici venu le temps de la rentrée…….Une page se tourne pendant que l’automne avance à petits pas feutrés. C’est indicible, tout est en train de se transformer. Les fleurs soupirent et se fanent, les marronniers ont déjà perdu leurs feuilles, les matins s’éveillent sur des lits de rosées. Ah ! oui, une page se tourne et m’emplit de nostalgie.

Moi aussi je me transforme. Après le calme du rivage, je retrouve une banlieue parisienne qui frissonne de mille bruits. Je marche un peu plus vite et mon téléphone sonne plus fréquemment. Les cours d’école résonnent à nouveau des cris des enfants et le boulanger a rouvert sa boutique. J’ai remis mes chaussures et m’apprête à reprendre mes cours de yoga. Rien de bien nouveau….

Ah, si !!quand même ! Cette année je n’ai pas pris de bonnes résolutions. Je ne les tiens jamais !

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2018

Allo, c'est Dieu !!

dieu

 

Allo ! allo !....C'est  Dieu ! Mais qu'est ce que vous foutez sur Terre en ce moment. C'est un vrai bordel ! Quel égoïsme ! Tout le monde ne pense qu'à soi.......Toujours plus......Les autres, la  nature, on s'en balance !!

Pourtant je ne vous avais pas créé dans ce but !. J'avais envisagé quelque chose de paradisiaque, un monde de bonheur et de bien être. Avez vous conscience de ce que vous avez pu en faire !

Trop de violence,  de guerres. Beaucoup trop de consommation et de gaspillage. Et les riches, que font-ils de leur argent. Ils amassent, ils amassent pendant que les pauvres meurent de faim. Vous trouvez ça normal ? Attention, attention aux révoltes !!

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi vous perdez tant de temps à vous comparer, vous quereller, à vouloir dominer l'autre, à posséder, stocker......Il y a quand même mieux à faire !!......Oui je ne comprends vraiment pas !!

Trouvez vous normal de respirer de l'air pollué et de manger de la nourriture empoisonnée !

Je suis déçu, triste, de voir tous ces bas instincts se développer! A quant la prise de conscience, les remises en question. Il est temps de vous ressaisir........ Votre responsabilité est grande. J'ai bien connu vos ancêtres, ne faites pas comme eux .

Faites de votre planète, une terre d'accueil et de paix où le respect et la tolérance envers les autres seront de mise.

Là bas , au bord du Nil, le ciel est bleu. Un ibis s'envole majestueux et les felouques glissent le long des pyramides......La paix , je vous dis !!

Je vous surveille du coin de l'oeil !

Dieu( heu! .....Non Daniel)

Posté par DANIEL GENTY à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 septembre 2018

C'est ma cousine

 

 

leonard

C’est une petite femme toute fragile, toujours bien apprêtée, bien coiffée. Elle vient d’avoir 90 ans et elle a la chance d’être totalement autonome. Une embolie pulmonaire, survenue il y a trois mois, l’a beaucoup fatiguée et elle a un peu de mal à retrouver toute son énergie.

C’est ma cousine qui , tous les lundis après-midi, allait rendre visite à ma mère, placée dans une maison de retraite. Cela a duré 15 ans. Il lui fallait parfois beaucoup d’abnégation car ma mère n’avait pas très bon caractère et faisait souvent des remarques désagréables.

Nous l’avons invitée, samedi soir, au restaurant et j’ai senti que cela lui faisait plaisir. Sa vie, comme beaucoup, n’a pas toujours été facile. Célibataire, elle a élevé son neveu dont la mère avait décédé brusquement. Elle lui a permis de faire des études et donc d’exercer un métier intéressant. Sous son apparente fragilité c’est une lutteuse qui ne s’en laisse pas compter.

Le diner fut excellent et la conversation agréable. Elle nous parla de sa vie professionnelle passée. Entrée comme petite main chez Christian Dior, elle a toujours travaillé dans la haute couture…….Une véritable artiste ! A force de courage, de ténacité, elle a terminé sa carrière comme chef d’atelier chez deux grands couturiers parisiens : Léonard et Anna Emory.

Elle a donc rencontré beaucoup de monde , voyagé en Indonésie, dans les Emirats et en Arabie Saoudite pour aller faire des essayages de robes au près des princesses arabes……Ses anecdotes sont nombreuses !

Et maintenant elle se dirige tout doucement vers la fin de sa vie……Aucun regret, beaucoup d’acceptation…….J’éprouve de la tendresse à son égard.

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 20:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 septembre 2018

Les réseaux sociaux

reseaux

 

Il y a quelque temps que je souhaite donner mon avis sur l’importance de plus en plus grande que prennent les réseaux sociaux. Alors avant d’écrire ce billet, j’ai donc  pris la peine d’aller voir ce qui s’y passe et je n’ai pas été déçu !!

Je me suis connecté au portail orange dans la rubrique actualités et je suis allé sous chaque information là où les internautes s’en donnent à cœur. Et ils n’y vont pas de main morte !!

Au premier degré on peut ressentir les réseaux sociaux comme un vaste défouloir, ce qui, somme toute, est évident.

Chacun apporte son avis, sa solution, son jugement implacable, voir sa condamnation sans appel. Cela est d’autant plus facile que l’on ne risque rien. J’imagine l’internaute, assis devant son écran, tranquille, peut être un verre à la main, en train de balancer avec allégresse ses oukases et griefs.  Il y a ainsi des déferlements de violence qui se déversent à tout va, comme un torrent fougueux qui descend de la montagne !!

Je le soupçonne cet internaute d’y prendre un certain plaisir. On sent poindre chez quelques-uns des aigreurs, des frustrations comme des instants de revanche. Je me souviens, il y a quelques semaines de cette présentatrice du journal télévisé, Anne-Sophie Lapix, qui a voulu faire un trait d’humour avant la coupe du monde de football, en disant à l’antenne cette phrase que j’ai trouvée bien drôle «  On va enfin voir des milliardaires qui jouent au ballon. « 

Pauvre Anne Sophie, un déluge de message s’est abattu sur elle plus virulents les uns que les autres !!

Il est vrai aussi que les réseaux sociaux peuvent constituer des vecteurs de communication intéressants et utiles. Je pense aux systèmes d’alerte qu’ils peuvent mettre en œuvre(voir tout ce qui se passe sur le plan politique) . Je pense à tous les groupes de pression qu’ils dynamisent. Je pense à la solidarité qu’ils peuvent parfois engendrer

A l’heure de la mondialisation, leur efficacité et leur présence est grande ! Comme tous les systèmes qui naissent au long des siècles, il appartiendra à l’homme de veiller à ne pas trop le pervertir !!

 Daniel

La musique que vous écoutez a été composée et enregistrée par Bernard Tabanous

Posté par DANIEL GENTY à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,