Les Trois Mondes

29 mars 2017

Quel monde vivons nous ?

monde

Un sage prit la parole et dit :

"Le regard que nous portons sur le monde n'est pas le monde lui-même, mais le monde tel que nous le percevons à travers le prisme de notre sensibilité, de nos émotions. Si le monde vous apparaît triste ou hostile, transformez votre regard et il vous apparaîtra autrement. C'est par un travail intérieur, psychologique et spirituel, que nous pouvons véritablement changer et faire évoluer notre perception du monde extérieur."

Frédéric Lenoir "L'Ame du monde"

Posté par DANIEL GENTY à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


26 mars 2017

Convivialité

Renoir

Renoir: le déjeuner des canotiers( 1881)

Après le cours de yoga du lundi matin, nous nous retrouvons, avec certains, autour de la table pour partager le repas. Nous sommes six à échanger et discuter pendant une paire d'heures. C'est un moment convivial qui s'est institué au fil du temps. Chacun prépare un plat à tour de rôle. Lundi c'était autour de Nayla qui nous avait proposé un plat tunisien. Elle nous parlait si bien de la cuisine tunisienne, avec un brin de nostalgie dans la voix !! Alors nous avons dégusté une compotée de poivrons et tomates, accompagnée de merguez, sans oublier les épices qui font tout le charme de cette cuisine du sud... Tout le monde a apprécié car, à la fin , le plat était vide !!

Pour moi, c'est aussi cela la vie....Accueillir, partager, échanger.....Quand viendra mon tour, je sais déjà ce que je vais mitonner.......

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 mars 2017

Roulez jeunesse !

jeunesse

La jeunesse n’est pas une étape de la vie, c’est un état d’esprit. A voir en soi la capacité à s’émerveiller, conserver l’innocence de son enfance permettent de préserver une certaine jeunesse d’esprit. Et puis et surtout avoir des projets en tête et tenter de les réaliser constituent pour l’esprit une certaine dynamique de création, antidote naturelle au temps qui passe et qui grignote lentement la vie. Ne soyons ni blasés ni aigris mais, bien au contraire, sachons faire frissonner notre âme de mille petits riens.

Daniel

« Vieillir est ennuyeux, mais c'est le seul moyen que l'ont ait trouvé de vivre longtemps. »

Sainte Beuve

 

Posté par DANIEL GENTY à 13:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2017

Sans s'arrêter, il passe.......

TEMPS

Tout ma vie j'ai suivi le temps ou le temps m'a suivi ! Impossible de s'en défaire et pour bien montrer qu'il est toujours là, il laisse traîner quelques stigmates sur mon corps, une petite ride par ci où par là, une petite tache brune sur mes mains, la paupière qui s'affaisse....Impossible de l'ignorer. Les montres, les horloges, les pendules, tout est là pour nous le rappeler et ces aiguilles qui tournent toujours sans s'arrêter !!. Mais qui a donc inventé le temps ?  Ce temps qui court implacable et qui n'existe pas puisqu'à la seconde où j'écris ces mots il est déjà passé !! Peut être  n'est-il qu'une illusion ?

Pourtant qu'est ce que j'ai pu en faire des choses avec le temps: j'ai tué le temps, j'ai perdu mon temps, j'ai pris mon temps, j'ai gagné du temps mais je n'ai pas vécu de l'air du temps.

"Ô temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices,
            Suspendez votre cours !
Laissez-nous savourer les rapides délices
            Des plus beaux de nos jours"

Le temps a passé à écrire ces quelques lignes et il ne reviendra plus. Tout est impermanent et cette immense machinerie horlogère ne peut s'arrêter !!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2017

Tout est là

méditer

Travailler chaque jour sur soi même: méditer, respirer , bouger....Inutile de courir à travers le monde. Tout est là, au fond de nous même. La présence à soi, ici et maintenant.....Non dans l'étroitesse de l'ego mais dans l'immensité et l'impersonnel de ce qui est.

En fait tout est simple...La vraie vie surgit lorsque l'on n'attend plus rien. C'est l'ego qui complique tout et arrête le flot incessant de l'existence. Il n'est pas la vie et empêche la vision du tout. Il représente si peu et pourtant nous coupe de la réalité du monde.

C'est dans la simplicité que nous pourrons élargir notre vie, baigner dans un espace plus grand où tout est lumière. Nous venons de cette lumière et nous y retournerons. Il n'y a pas autre chose. La lumière se rapproche de nous lorsque l'ego commence à se dépouiller.

Oui travailler chaque jour sur soi......

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 16:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


12 mars 2017

Un autre regard

IMG_2469

 

Posée à gauche, sur mon bureau, une petite statue en  pierre de jade qui représente un bouddha. C'est un souvenir d'un de mes voyages effectué en Inde. Elle est là depuis une dizaine d'année. Lorsque je m'installe à mon bureau je lui jette parfois un regard rapide....Elle est toujours là, c'est bien....Pourtant hier, je ne sais pour quelle raison, mon attention s'est arrêtée quelques minutes sur cette petite statue.

Mon regard s'est alors mis a changé. Plus d'indifférence mais une acuité plus grande. Elle était là, devant moi, bien présente, presque vivante. Je pensais au travail de celui qui l'avait sculptée. J'ai pris conscience de la vibration qu'elle dégageait. Le bras droit plié et la main tournée largement ouverte vers l'extérieur, dans une attitude d'émission et de protection. Je ressentis son effet bienfaisant sur moi comme si elle me protégeait.

Je pensais en moi même que nos habitudes  voilent souvent le regard que nous portons sur les objets qui nous entourent. Pareil pour les événements ou les êtres qui sont proches de nous. Nous devrions toujours nous efforcer d'avoir un regard neuf sur la vie. Elle n'en serait que plus riche. Les habitudes peuvent parfois générer l'indifférence.....

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mars 2017

La dame aux chocolats

denise

 

Une soirée au théâtre avec mon fils aîné et sa femme. Nous sommes un peu en avance avec ma femme. Alors nous flânons dans les rues du IX e arrondissement de Paris. La température est clémente et les terrasses des cafés sont noires de monde. Ce quartier , jadis si populaire, se "bobotise" rapidement: nombreux restaurants, épiceries de luxe, magasins de meubles. On descend la rue Pierre Fontaine. Que c'est agréable de regarder les gens, les boutiques, de humer l'air de Paris. Depuis quelques jours une envie de chocolats me titille.....Et justement, là, dans la rue, une petite boutique , un peu vieillotte" A l'Etoile d'or", avec une devanture à faire pâlir tous les gourmands de la terre ( dont moi). Nous poussons la porte et une dame d'un certain âge nous accueille, jupe plissée écossaise et de longues nattes....Un look à l'ancienne. La conversation s'engage, assez réjouissante et totalement spontanée " Vous voyez cette boutique ! et bien ce sont les meilleurs chocolats de Paris. Certes ils sont chers mais tout le monde vient chez moi. A chaque fois que Meryl Streep séjourne à Paris, elle vient me faire une petite visite, goûte mes chocolats et s'extasie....Oh , my good !"

Une véritable caverne d'Ali Baba remplie de sucreries, de chocolats (Bernachon, Gillote, Leroux, Bonnat...), ganaches, nougatines, palets d'or, orangettes dans une boutique d'un autre âge avec des miroirs, des boiseries et un beau carrelage .....Elle me tend un petit sachet et me dit" Nous allons choisir ensemble". Je ferme les yeux et une délicieuse odeur de chocolat vient chatouiller mes narines. " Cette boutique existe depuis le début du siècle et moi j'ai 81 ans et cela fait quarante ans que je vends des chocolats.Et je ne suis pas prête de m'arrêter ! Il ya un mois une fuite de gaz a failli faire sauter tout l'immeuble. Ma boutique a été endommagée, mais j'ai toujours le moral. 30 000 € de réparations, vous vous rendez compte" Elle s'appelle Denise et est très renommée sur la place de Paris, une grande spécialiste, incollable et sachant bien vanter tous ses produits .

Ah que j'aime ces instants imprévus où il se passe quelque chose ! Je suis reparti avec un sachet de chocolats dans lequel j'ai pioché goulument  dès la porte refermée !!

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mars 2017

Vous et moi

vous

 

Je vous téléphone de temps en temps, je vous écris parfois ou vous adresse un mail. Ils nous arrivent même de nous rencontrer. Nous passons alors, ensemble, un moment de partage et d’échanges, une façon de mieux nous connaître et nous apprécier. Nous apprenons les uns des autres. Puis nous poursuivons chacun notre chemin. Des événements surgissent alors dans nos vies, plus ou moins difficiles, des grains de sables qui transforment notre manière d’être et de comprendre.

Nous ne sommes plus complètement pareils. Nous nous rencontrons à nouveau mais quelque chose à changer. Parfois même une tornade vient bouleverser notre vie. Vous êtes vous, je suis moi. Nos destins se croisent et se séparent. Instants magiques des rencontres, instants de complicité et d’intimité, qu’il faut vivre intensément. Il ya ainsi des rencontres qui arrivent sur notre route et qu’il ne faut pas manquer. Nous cheminons, un temps, ensemble, mais nous sommes toujours seuls face à la vie. Nous pouvons nous nourrir les uns, les autres mais l’alchimie intérieure, la transformation est question de solitude.

 Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 20:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 février 2017

La route......

 

CHEMIN

 

 

 

"Range le livre, la description,
la tradition, l'autorité, et
prends la route pour
découvrir toi-même... "  

Krishnamurti

Posté par DANIEL GENTY à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 février 2017

Des promesses, rien que des promesses....

lope

Quand je pense que chacun d'entre nous va bientôt aller voter pour le névrosé qu'on déteste le moins, cela me rend bien triste. Seul, dans l'isoloir, face à sa conscience, qui choisir ? : Marine Le Pen et ses 144 engagements, Benoit Hamon et son revenu universel, François Fillon et ses casseroles, Macron et ses valses hésitations ou Mélenchon et sa révolution fiscale. Où alors on ferme les yeux et on prend un bulletin et  paf ! au hasard..... ou bien on s'abstient carrément !!

Imagine-t-on un seul instant un candidat qui annoncerait que la situation actuelle  le satisfait, que le pays ne va pas si mal et qu'il n'y a rien à changer. Aucune chance d'être élu !

 Les promesses électorales se multiplient, elles tombent comme à Gravelotte pour nourrir les espoirs et les rêves des français. Utopie et démagogie vont bon train. Rappelez vous: Moi Président.......Rappelez vous Jacques Chirac promettant un logement social pour tous ou répétant ce slogan "travailler plus pour travailler plus", slogan repris par Nicolas Sarkozy....Et bien d'autres.

Cela me rappelle un souvenir d'adolescent. Lors d'une élection présidentielle, je descendais le boulevard Saint Michel lorsque je vis un attroupement sur la place du même nom. Plusieurs étudiants entouraient une sorte d'hurluberlu à la chevelure rousse et à la fine moustache, un grand chapeau noir vissé sur sa tête et son éternel nœud papillon: Ferdinand Lope, figure bien connue du monde estudiantin et candidat malheureux à toutes les élections législatives et présidentielles de l'époque. Roi du canular,  Il faut dire que toutes ces promesses électorales étaient aussi farfelues les unes que les autres. Ce jour là il dissertait sur une mesure phare de son programme: la prolongation de la rade de Brest jusqu’à Montmartre et l'extension du boulevard Saint-Michel jusqu’à la mer (dans les deux sens).

Son programme, baptisé"lopéothérapie" comprenait un certain nombre de mesures totalement délirantes:

  • l'extinction du paupérisme à partir de dix heures du soir ;
  • la construction d'un pont de 300 m de large pour abriter les clochards ;
  • l'installation d'un toboggan place de la Sorbonne pour le délassement des troupes estudiantines
  • la nationalisation des maisons closes pour que les filles puissent avoir les avantages de la fonction publique ;
  • le raccourcissement de la grossesse des femmes de neuf à sept mois ;
  • l'aménagement de trottoirs roulants pour faciliter le labeur des péripatéticiennes ;
  • l'octroi d'une pension à la femme du soldat inconnu ;
  • l’installation de Paris à la campagne pour que les habitants profitent de l’air pur ;
  • la suppression du wagon de queue du métro.

 

Pour terminer ce programme totalement innovant et avant gardiste, je citerai cette célèbre maxime"« Mes amis, pour faire baisser le prix des produits laitiers , il faut remplacer les vaches par des tôles. Parce que les tôles on-du-lées ».

Tout cela se passait juste avant 1968. On rigolait à cette époque !!Maintenant la politique, c'est du sérieux, du dur. Mines tristes, regards sévères, postures conquérantes mais toujours des promesses qui ne se réaliseront que rarement......  

Daniel

Posté par DANIEL GENTY à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,