le temps

 

Le coq chante au loin, le matin soulève une paupière et le réveil va bientôt sonner. Le temps, oublié dans les rêves de la nuit, va reprendre sa marche en avant. Tel le boléro de Ravel, les bruits du jour commencent à monter dans le ciel. J’aime les matins, ils sont toujours le commencement d’une histoire…..

Oui je les aime tous : les matins d’hiver au souffle froid qui vous glacent le sang, les matins printaniers colorés et joyeux qui vont ensoleiller la journée. Je les aime vraiment tous !! Ils rythment le temps qui s’en va, ce foutu temps qu’on ne rattrapera jamais !! Tout au long de l’année je m’épuise souvent à courir derrière lui. Cela ne sert à rien mais je ne peux m’empêcher de penser à l’après. Toujours un temps d’avance. Quelle erreur !!

Mais en ce moment c’est un peu différent. C’est le temps des vacances qui s’alanguit et se prélasse, qui paresse sous le soleil de juillet et d’août. C’est le temps qui butine les heures du jour et se faufile entre les minutes et les secondes. Ce n’est plus le temps qui s’en va mais plutôt celui des instants qu’on apprécie.

J’aime ce temps qui rythme les marées et qui bruisse du chant des cigales. Il s’arrête un peu pour être mieux dégusté. Alors je le saisis pour le savourer et la vie prend une autre couleur, une autre densité.

 Daniel