Quatre de ses tableaux sont accrochés aux murs de ma salle à manger et de mon salon. Je les regarde chaque jour et je ne peux m’empêcher de penser à lui. Il s’appelait Henrik Kinski. Il a quitté ce monde à l’âge de 57 ans . Bien jeune pour partir !! Né en Pologne, il vivait au Canada mais venait régulièrement en France où il logeait chez un ami dans l’Essonne, non loin de chez moi. C’est là que je l’ai connu. Il avait également une galerie à Port Haliguen dans la presqu’île de Quiberon.

Je ne suis pas un grand spécialiste en peinture mais son œuvre m’a donné de grandes émotions. Il avait la maîtrise des couleurs et de la lumière qui le conduisait vers un jeu de lumière qui lui permettait de définir les mouvements et les formes. Cela lui donnait une grande liberté de création. Il puisait son inspiration dans les femmes, les nus, les natures mortes ou bien des variations musicales. Transparence et ombres donnaient à ses tableaux un soupçon de mystère et d’abstraction. J’étais sensible à son élégance et à son art raffiné.

Voici cinq de ses œuvres

kinski 2

 

kinski 4

 

kinski 7

 

kinski 3

 

kinski 9