echec

 

Dans la vie , je crois bien que le seul maître spirituel que j’ai pu avoir a été l’adversité. Les épreuves et les échecs ont  été courants. Les joies aussi bien sûr, mais j’ai plus appris dans les moments difficiles que dans les instants de bonheur.

Et j’en ai eu des échecs cuisants mais je pense qu’ils m’ont tous apportés quelque chose. Ils m’ont permis d’abord de murir, de me patiner comme un vieux meuble que l’on essuie tous les jours avec un chiffon, sauf que le chiffon c’était l’adversité.

Mais qu’est-ce qu’un échec ? Je crois que c’est tout simplement un événement qui empêche d’atteindre le but que l’on sait fixer. En ce sens l’échec n’est pas un drame. Il nous fait comprendre que parfois il faut accepter la vie telle qu’elle est et non pas comme nous la souhaiterions.

A la suite d’un échec professionnel, j’ai perdu, beaucoup mais beaucoup d’argent. J’ai compris que cela ne servait à rien de se lamenter et qu’il valait mieux, pour mon confort, moral accepter cette situation.

A quoi bon se lamenter…..L’argent ne reviendra pas !! J’ai appris aussi qu’il ne fallait pas être  trop présomptueux et mon ambition s’est replacée à sa juste place.

L’échec peut même revêtir un aspect positif si l’on sait en tirer des leçons. Il devient alors un tremplin, une opportunité, voir un éveil et une prise de conscience qui peuvent, peut être, modifier nos comportements.

LE SUCCÈS MODIFIE LES GENS, TANDIS QUE L'ÉCHEC RÉVÈLE QUI ILS SONT VRAIMENT.

Mark Twain